Inauguration de l'allée des Commissaires

Jean-Pierre Gaudet de Fierté mauricienne, Lola Noël, directrice... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Jean-Pierre Gaudet de Fierté mauricienne, Lola Noël, directrice de La Fenêtre, ainsi que le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, lors de l'inauguration de l'allée des Commissaires.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) «Nous laissons un héritage extraordinaire à nos enfants en donnant l'accès à la rivière Saint-Maurice et au fleuve Saint-Laurent», a lancé jeudi le maire de Trois-Rivières lors de l'inauguration de l'allée des Commissaires, le prolongement piétonnier de la rue du même nom sur le site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent.

L'oeuvre Fierté commémore la fusion municipale et la... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

L'oeuvre Fierté commémore la fusion municipale et la naissance de la nouvelle ville de Trois-Rivières.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

L'oeuvre Ouverture a été réalisée par La Fenêtre... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

L'oeuvre Ouverture a été réalisée par La Fenêtre à l'occasion des fêtes du 375e de Trois-Rivières.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Réalisée au coût de 1,7 million $, cette allée guide les piétons vers un belvédère avec vue sur la rivière et l'île Saint-Quentin. Une fontaine aux jets d'eau illuminés, à l'image de celle que l'on retrouve à la place Pierre-Boucher au centre-ville, ainsi que deux oeuvres d'art public attireront certainement l'attention des visiteurs. L'allée des Commissaires a une largeur de 20 mètres et une longueur de 130 mètres. Elle fait de plus le lien entre l'avenue des Draveurs et la promenade riveraine qui borde la rivière.

«Ça prenait le courage à la Ville d'acheter le terrain pour le céder à la population», a ajouté le maire de Trois-Rivières en tenant à préciser que la fontaine peut également servir de jeu d'eau pour les enfants.  

L'oeuvre Ouverture a été réalisée par le Centre d'immersion aux arts La Fenêtre grâce à la participation de personnes vivant avec des limitations fonctionnelles. Offerte à la Ville lors des Fêtes du 375e anniversaire de sa fondation, l'oeuvre a finalement trouvé sa place définitive.  

«Ouverture s'inspire d'abord du patrimoine culturel de la région. Elle intègre les arts et les lettres, deux disciplines qui contribuent à l'évolution de la collectivité», a expliqué la présidente de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Stella Montreuil.

Plus près de la rivière, on retrouve l'oeuvre Fierté conçue par Réalisations Sculpmédia, selon une idée de l'organisme Fierté mauricienne. L'oeuvre d'art évoque la fusion des secteurs de Trois-Rivières à l'origine de la nouvelle Ville.

«L'oeuvre se présente sous la forme de trois socles de granite qui portent un total de six voiles en aluminium», a noté Mme Montreuil.

L'artiste derrière cette oeuvre, Jean-Marie Gagnon, ne cachait pas sa fierté de la voir occuper une place de choix sur le site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent et de penser qu'elle sera admirée par les prochaines générations. «C'est une place magnifique pour avoir mon oeuvre. C'est ici pour durer des années et des années. Une fois que c'est réalisé, on a le goût d'en faire d'autres», a précisé l'artiste.

«Je trouve ça vraiment beau. Les oeuvres sont magnifiques», a ajouté Yves Lévesque. «Depuis 2002, la Ville de Trois-Rivières est celle qui a investi le plus en culture. Nous avons eu une augmentation de 1000 % des investissements dans ce domaine. Et cela a porté ses fruits.»

Lors de l'inauguration de l'allée des Commissaires, le maire a émis le souhait de voir réunis dans le hangar numéro 1 les organismes artistiques et les ateliers de création de Trois-Rivières. Il estime que cela serait un endroit tout désigné pour que les artistes et artisans puissent faire connaître leur travail et par la même occasion, faire de belles affaires.   

«Ce sont des souhaits. Présentement, le hangar n'est pas à nous. Mais c'est certain que nous travaillons avec le port de Trois-Rivières et il y a plusieurs options sur la table. L'idéal pour nous, c'est qu'un privé s'occupe des opérations qui fait que la Ville n'a pas d'obligation», a souligné le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer