Un pas de géant pour les enfants

Philibert Hébert-Filion et Martin Paquette ont marché, samedi,... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Philibert Hébert-Filion et Martin Paquette ont marché, samedi, en compagnie d'autres artistes du Cirque du Soleil, afin d'amasser des sous pour Opération Enfant Soleil.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Ils ont enchaîné les petits pas entre l'Amphithéâtre Cogeco et l'île Saint-Quentin, alors que lui ouvrait la marche avec ses pas de géant. Le colosse Martin Paquette aura réussi son pari, samedi, en conviant les artistes du Cirque du Soleil à sa marche-bénéfice au profit de l'Opération Enfant Soleil. Une occasion en or pour les artistes du Cirque de jeter un regard rétrospectif sur la cité de Laviolette où ils travaillent depuis le 15 juillet.

Plus de 1200 $ ont été amassés samedi, un record pour l'événement qui se tient généralement dans la ville d'origine du «géant», Laval. Si les artistes du Cirque du Soleil ont donné généreusement, quelques badauds et candidats aux élections fédérales se sont joints au petit groupe du Monde est fou. Entre autres, notons la présence du conservateur Dominic Therrien et du député sortant Robert Aubin.

Martin Paquette assure entamer la dernière semaine du Cirque du Soleil avec le même enthousiasme qu'au début de l'été. D'entrée de jeu, il souligne que Trois-Rivières a été pour lui une ville accueillante où il se plaira à revenir. Celui qui a fait jadis parti des spectacles de lutte de Jacques Rougeau avait déjà eu le loisir de se balader dans la cité de Laviolette.

Avec le Cirque du Soleil, il a eu l'occasion de connaître davantage les habitants que les rues qu'ils habitent.

«J'ai adoré mon séjour. Je trouve que plus on s'éloigne de Montréal, plus la communauté est proche. J'aime Montréal, c'est sûr, mais ici je trouve le monde plus proche. C'est la première fois que j'organise cette marche à Trois-Rivières et il y a déjà du monde, c'est génial», mentionne M. Paquette du haut de ses 220 centimètres.

Comme d'autres artistes du Cirque, M. Paquette a eu un coup de coeur pour les pistes cyclables qui serpentent un peu partout la ville, particulièrement sur le site Trois-Rivières sur Saint-Laurent.

«J'aime beaucoup les pistes cyclables, entre autres le parcours qu'on va faire pour la marche, sur le bord de la rivière. Je suis content. Quand j'organise la marche à Laval, ça se passe sur le boulevard Saint-Martin, donc c'est un peu plus...différent, disons.»

Acrobate sur la production Le monde est fou, le New-yorkais Kenneth Lindermann a lui aussi profité des kilomètres de pistes cyclables de Trois-Rivières, sans compter l'accueil de ceux et celles qui les fréquentent.

«J'ai invité ma famille ici et elle a trouvé que c'était une ville plus ouverte. Comme mes parents ne parlent pas français, ils ont trouvé que c'était plus facile de communiquer qu'à Québec, par exemple.» Coup de coeur en terres trifluviennes? M. Lindermann relève la nature omniprésente qui, à tous les coins de rue, pousse comme autant de petits îlots de calme et de fraîcheur.

«J'habite dans les résidences universitaires et je trouve qu'il y a beaucoup de nature ici. Les arbres partout, l'herbe, autant de nature à laquelle on ne pense même pas lorsqu'on est dans une ville. Et puis lorsqu'on regarde le ciel le soir, on voit les étoiles», remarque l'acrobate qui ne dédaigne vraisemblablement pas la poésie.

Philibert Hébert-Filion abonde dans le même sens. Comme son «ami» le géant Beaupré, le clown ferré aux arts du cirque conservera une image très positive de Trois-Rivières et de Shawinigan, mais surtout des citoyens qui les animent.

«C'est une belle place, c'est le fun, y'a du bon monde. Les gens sont le fun, ils sont accueillants. Les gens me reconnaissent dans la rue. C'est certain qu'avec mes cheveux et ma barbe, c'est un peu difficile de passer inaperçu, même à Shawinigan», lance M. Hébert-Filion en se promettant de remettre les pieds à Trois-Rivières l'an prochain.

Rappelons que le Cirque du Soleil présentera son hommage à Beau Dommage jusqu'à samedi, soit les mercredi, jeudi, vendredi et samedi prochains.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer