Vincent Godin: le grand départ après une nuit houleuse

L'équipe de Vincent Godin a connu une traversée... (Courtoisie)

Agrandir

L'équipe de Vincent Godin a connu une traversée en bateau difficile dans la nuit de mardi à mercredi, mais ce dernier a été épargné. Malgré ses quelques heures de sommeil, il a nagé d'un bon rythme mercredi.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Myriam Lortie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après deux ans de préparatifs, c'est mercredi matin, à Chéticamp en Nouvelle-Écosse, que Vincent Godin a entamé son périple de 86 kilomètres à la nage dans le golfe du Saint-Laurent. Le coup d'envoi de ce défi d'une vie a été donné à 11 h 45, après une traversée difficile en bateau la nuit précédente.

«Nous sommes arrivés à 3 h 45 cette nuit, heure des Maritimes, au port chaleureux de Chéticamp en Nouvelle-Écosse, après une longue traversée houleuse de huit heures sur une mer agitée. Plusieurs membres de l'équipage ont été malades, mais Vincent Godin a été épargné à notre grand soulagement», expliquait mercredi matin Denis Foucault de son équipe de communications.

Le jeune homme n'a pu dormir que quelques heures avant son départ. «On l'avait préparé à ça les jours d'avant, il avait fait de bonnes siestes. Il était bien reposé avant de partir», explique Kloé Jiangzhu Arseneau, également aux communications.

Vincent Godin a publié une vidéo sur la page Facebook de son évènement mercredi matin, peu avant son départ. «Dans quelques minutes, c'est mon défi qui commence. Le défi de ma vie. Après plus de deux ans d'organisation, je suis prêt physiquement, mentalement aussi.» Il en profitait également pour inviter la population à l'accueillir vendredi matin à son arrivée à l'île du Havre-Aubert aux Îles-de-la-Madeleine. L'heure reste encore à déterminer.

Mercredi après-midi, vers 15 h 30, Vincent Godin avait complété 11,2 kilomètres sur les 86 de son parcours. «Il nage pendant 15 minutes, il arrête pendant cinq minutes, il se repose et il repart pour un autre 15 minutes. Ça a toujours été comme ça», poursuit Kloé Jiangzhu Arseneau.

En après-midi, il a dû prendre une petite pause en raison d'un orage et d'une forte pluie. Il en a profité pour prendre une douche chaude, lui qui avait très froid. «Il a eu une petite crampe à la jambe, rien de majeur, avec un massage c'est parti», explique Kloé Jiangzhu Arseneau.

Selon son équipe, Vincent Godin maintient un bon rythme, faisant en sorte qu'il devrait être en mesure d'atteindre son objectif de 40 heures pour cette traversée du golfe Saint-Laurent.

Mercredi après-midi, ce dernier a pu profiter d'un vent de dos venant du sud, en plus de bénéficier d'une marée favorable.

Rappelons que le jeune homme est entouré d'une équipe médicale. Mario Déraspe, qui compte plus de 30 000 plongées sous-marine, dirige la sécurité sous-marine à bord d'un bateau zodiac. Avant le départ, l'équipage du capitaine Gilles Bénard s'est d'ailleurs affairé à l'installation d'une barre de protection pour éloigner la présence potentielle de requins, méduses, etc.

Par ce périple, le jeune homme souhaite l'amélioration des services pour les personnes vivant avec la dysphasie, un trouble primaire du langage, de la compréhension et de l'apprentissage dont il est lui-même atteint.

La population est invitée à donner généreusement pour la cause de la dysphasie sur le site Web: www.vincentgodin.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer