Amphithéâtre Cogeco: la magie se poursuit

Les critiques positives dans les différents médias du... (PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR)

Agrandir

Les critiques positives dans les différents médias du spectacle Le Monde est fou du Cirque du Soleil ont contribué à la vente de billets. La qualité de la sonorisation est remarquée.

PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Lortie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le directeur général de l'Amphithéâtre Cogeco était sur un nuage le lendemain de la première du Cirque du Soleil. Quelques jours plus tard, au tournant du premier week-end, le discours de Steve Dubé reste le même: magie et émerveillement dans des salles presque combles.

«Les gens sont emballés par le spectacle, par la beauté et l'ampleur du projet. C'est unanime à ce niveau-là.» Si la première représentation avait rempli l'amphithéâtre mercredi dernier, les soirs suivants ont enregistré plus de 3000 spectateurs chacun. «Ça s'est bien passé honnêtement, on a eu des grosses foules chaque soir. Le Cirque du Soleil a installé une magie le 15 juillet et ça se poursuit.» 

Les soirées succédant à la première ont évidemment demandé moins de logistique. Rappelons que l'organisation avait prévu un cocktail pour près de 600 invités et que le tapis rouge protocolaire a été déroulé pour l'occasion. De nombreux dignitaires et personnalités culturelles ont défilé devant les médias, dans une soirée aux allures hollywoodiennes. «On souhaitait partir en grand, on n'avait pas vraiment droit à l'erreur.»

Au lendemain de chacune des représentations, toute l'équipe regarde les ajustements à faire. Une «amélioration majeure» apportée samedi soir est l'augmentation du temps de la lumière verte à la sortie du site, qui permet un dégagement plus rapide après le spectacle. Plusieurs centaines de personnes laissent leur voiture le long de l'avenue des Draveurs ou dans le Technoparc, ce qui causait un embouteillage en fin de soirée.

À cet effet, le directeur général n'a signalé aucune autre problématique reliée au stationnement, à l'accès au site ou aux vélos-taxis. «On écoute les gens, leurs commentaires. Ce sont eux qui nous disent si on est à la bonne place.»

La construction de l'amphithéâtre est bel et bien complétée, il ne reste que les aménagements paysagers. 

Importantes retombées médiatiques

Au soir de la première, tous les médias locaux, mais aussi d'autres de l'extérieur étaient tournés vers le nouveau lieu culturel trifluvien. Steve Dubé était satisfait des critiques très positives, qui soulevaient notamment la qualité des installations et de la sonorisation. «Merci au Cirque du Soleil d'avoir installé une magie dans l'amphithéâtre. Elle s'est poursuivie les autres soirs.» Steve Dubé ne s'attend à rien de moins pour le reste des représentations, lui qui n'en manquera pas une. 

Le directeur général n'a pas voulu donner de détails concernant le nombre de billets vendus, mais il assure que les retombées médiatiques au lendemain de la première ont grandement aidé la vente. Sans confirmer de chiffres, il est en mesure de dire que plus de 2000 billets ont été vendus depuis la première. Bien que l'option ne soit pas écartée, aucune supplémentaire n'est prévue pour le moment.

Plus tôt cette semaine, il indiquait que 60 % des places avaient trouvé preneur. «Donc nécessairement, c'est plus que ça aujourd'hui.» Les chiffres exacts seront rendus publics plus tard. «C'est bien parti comme c'est là. Il y a un impact médiatique fort important à travers le Québec.»

Steve Dubé donc, ne peut qu'être satisfait de la réponse du public, de la couverture médiatique, du travail de son équipe et de celui des artistes. 

La rentabilité de la construction se mesurera à ses retombées économiques et touristiques au fil des ans. La rentabilité des opérations pourra être établie à l'automne, en fonction de l'achalandage. Il est trop tôt pour se prononcer dès maintenant. «À l'automne nous ferons un bilan.»

Rappelons que le spectacle hommage à Beau Dommage, Le Monde est fou, est présenté par le Cirque du Soleil à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières jusqu'au 15 août, à 21 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer