Séminaire Sainte-Marie: Luc Trudel devient directeur général

Luc Trudel s'attaque à un nouveau défi, celui... (PHOTO: STÉPHANE LESSARD)

Agrandir

Luc Trudel s'attaque à un nouveau défi, celui du Séminaire Sainte-Marie, la seule institution secondaire privée à Shawinigan.

PHOTO: STÉPHANE LESSARD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Une quinzaine de mois après sa défaite dans le comté de Saint-Maurice, l'ex-député péquiste Luc Trudel réapparaît dans la vie publique en acceptant un contrat de six mois à la direction générale du Séminaire Sainte-Marie. Le conseil d'administration avait décidé, au printemps, de ne pas renouveler le mandat de Richard Gaudreault, qui venait à échéance le 3 juillet.

L'intérêt envers ce changement de garde a incité la direction à précipiter son annonce, jeudi après-midi. M. Trudel est officiellement entré en fonction lundi.

Pour lui, il s'agit d'un défi particulier puisqu'il a lui-même étudié au Séminaire Sainte-Marie entre 1982 et 1987. Son père Claude y a terminé son cours classique en 1961. Ses deux soeurs ont suivi le même cheminement, de même que ses enfants. Sa plus jeune entrera au SSM en septembre. «Je suis très fier de pouvoir compter sur sa contribution», commente le président du conseil d'administration de l'institution secondaire, François St-Onge. «Cette nomination se trouve dans l'axe que nous nous sommes donné depuis deux ans, celui de garder une relation étroite avec nos anciens.»

M. Trudel a été présenté en tant que directeur général intérimaire. Ce mandat transitoire de six mois semble convenir aux deux parties.

«Le conseil d'administration avait un changement à faire et on ne voulait pas avoir de chaise vide», explique M. St-Onge. «Nous avons rencontré plusieurs personnes, mais on s'est vite entendu avec Luc. Nous voulions y aller dans un premier temps de façon intérimaire et on confirmera le poste dans six mois.»

M. Trudel assure qu'il ne se tournera pas les pouces au cours des 180 prochains jours.  «J'ai le mandat de procéder à une opération de recrutement pour septembre l'an prochain», explique-t-il. «Il faut faire le point sur l'état du SSM, trouver les meilleures méthodes possibles pour assurer ce recrutement. C'est un mandat important, en plus des opérations courantes.»

Le Séminaire Sainte-Marie a terminé la dernière année scolaire à 250 étudiants, soit près de la moitié des 480 inscrits en formation générale au secondaire en 2011-2012. M. St-Onge «vise» 240 élèves pour la rentrée en septembre.

Le président du conseil d'administration assure qu'il n'existe pas un plancher d'inscriptions en deçà duquel le Séminaire Sainte-Marie serait contraint de fermer ses portes. Au printemps 2013, cette possibilité avait été envisagée. La crise avait emporté le directeur général, Marc St-Onge de même que le président du conseil d'administration, Guy Lemieux.

«On suit les courbes démographiques et on sait que ça devrait remonter en 2015-2016», souligne M. St-Onge. «Nous travaillons avec ces perspectives et on s'ajuste en conséquence.»

Il ajoute que malgré le contexte, aucune hausse du coût d'inscription n'est prévue pour la prochaine année, outre celle du transport scolaire.

Richard Gaudreault serein

Le conseil d'administration du Séminaire Sainte-Marie reconnaît l'ampleur du travail abattu par l'ex-directeur général, Richard Gaudreault, au cours des deux dernières années. Mais le président, François St-Onge, indique qu'il recherchait une personnalité plus orientée vers le marketing pour la suite des choses, d'où la décision prise en avril.

«Nous avons fait une réflexion en conseil d'administration», explique-t-il. «Nous voulions un renouveau à la direction générale. Nous avons énormément apprécié l'apport de Richard Gaudreault. Nous voulions un directeur général qui soit un peu plus près de la communauté, qui intensifie les efforts en communication et en marketing. Pour faire ça, on jugeait qu'on avait besoin d'un nouveau directeur général.»

«C'est la décision du conseil d'administration d'aller dans une autre direction, mais ce n'est pas un vote de non-confiance envers Richard», insiste M. St-Onge. «Nous avons senti que c'était le moment de passer le témoin pour aller un peu plus loin, avec un directeur général qui aurait d'autres capacités.»

M. St-Onge assure que M. Gaudreault a laissé sa marque dans l'institution secondaire au cours des deux dernières années.

«Il a été capable d'être rassembleur dans une période qui n'a pas été facile», rappelle-t-il. «Maintenant que nous avons besoin de nous exposer davantage à l'extérieur, nous voulions un directeur général avec une meilleure connaissance de la communauté. Luc Trudel a cette qualité.»

Signe que cette fin de parcours n'était pas prévue, M. Gaudreault avait été réélu vice-président à la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan le 15 avril. À la suite de son départ du SSM, il a dû remettre sa démission comme administrateur pour cet organisme.

Malgré tout, Richard Gaudreault assure qu'il quitte le Séminaire Sainte-Marie sans amertume. «Je vis très bien avec ça», commente-t-il. «J'avais un mandat de deux ans et ce que j'avais à accomplir est fait. J'ai redressé les finances, j'ai réparé le bâtiment. Je pense que maintenant, les gens savent que le Séminaire n'est pas là pour fermer. C'est une école d'excellence.»

M. Gaudreault demeure convaincu que le Séminaire Sainte-Marie observera une croissance dans ses inscriptions dans un avenir pas si lointain.

«C'est une question de temps», explique-t-il. «Nous avons une belle clientèle potentielle qui est actuellement en quatrième année, qui nous rejoindra d'ici deux ans. Ça devrait favoriser l'augmentation de la clientèle. L'arrivée de CGI amènera des salaires appréciables dans la région ; ça aidera aussi le Séminaire.»

«Ça a été deux années extraordinaires», termine l'homme de 65 ans. «J'ai donné le meilleur de moi-même pendant deux ans. Ça va faire du bien de se reposer avant de se lancer dans d'autre chose!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer