Gaétan Barrette annoncera pour une énième fois l'agrandissement du CHRTR

Le ministre de la Santé sera de passage... (photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le ministre de la Santé sera de passage mardi au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières.

photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, sera de passage à Trois-Rivières mardi à 15 h, afin d'annoncer pour une énième fois la construction de la phase 2 du Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières (anciennement CHRTR). Un projet qui, vraisemblablement, a été repris en écho par une kyrielle de politiciens, et ce depuis plus de 10 ans.

En 2014, on annonce que les travaux, qui doivent s'étirer sur une période de trois ans, comportent une annexe de 12 000 pieds carrés en forme de diapason qui doit être greffée au bâtiment jouxtant le boulevard du Carmel. Cette phase 2 visait à augmenter la superficie totale de 22%, pour un gain de 120 chambres individuelles. La première pelleté de terre est alors prévue pour le mois de mars 2015. Le projet est évalué à 50 millions $.

En avril 2013, la première ministre Pauline Marois déclare en grande pompe que les plans et devis de la phase 2 doivent être complétés d'ici la fin de l'année, l'appel d'offre lancé en 2014 et les travaux complétés en 2015.

En août 2012, Gaétan Barette, alors candidat-vedette de la Coalition avenir Québec, est de passage à Trois-Rivières pour appuyer la construction de la phase 2 du CHRTR. Celui qui sera de retour à Trois-Rivières mardi affirme alors que ces travaux sont indispensables, puisque le centre hospitalier ne fournit pas à la demande.

En mai 2010, rebelote. Cette fois c'est le premier ministre Jean Charest qui donne le feu vert au projet d'agrandissement, alors évalué à 47,6 millions $. Son ministre de la Santé, Yves Bolduc, mentionne que les travaux doivent débuter en 2012 pour se terminer à la fin de 2015.

En novembre 2008, le ministre Bolduc confirme avec faste l'intention de son gouvernement de compléter la phase 2 du CHRTR avant l'automne 2009. Le projet est alors évalué à 39,6 millions $.

En septembre 2007, Philippe Couillard, ex-ministre de la Santé, déclare que le projet fait partie de la liste prioritaire du gouvernement.

En mars 2003, le ministre Guy Julien se rend aux portes du CHRTR pour apprendre à la population que le gouvernement du Québec, alors péquiste, réserve une enveloppe de 18 millions $ pour engager la phase 2 de l'agrandissement de l'hôpital.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer