Le record de la plus grosse poutine au monde battu à Trois-Rivières

Le record mondial de la plus grosse poutine... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le record mondial de la plus grosse poutine a été battu à Trois-Rivières samedi.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) De nombreuses frites, beaucoup de fromage, et de la sauce en abondance; le défi de concocter la plus grosse poutine au monde a été relevé par l'équipe de Planète Poutine, samedi, au parc Champlain. Des milliers de personnes se sont déplacées pour assister à la fabrication et participer à la dégustation.

Adèle Poirier et Cynthia Scholes ont été les... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Adèle Poirier et Cynthia Scholes ont été les premières à mettre la main sur un des 7500 repas servis.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

L'équipe du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

L'équipe du Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières en a profité pour rencontrer les gens et les sensibiliser à leur cause. Sur la photo: Aidan Goertzen, Andréanne Nolin, Geneviève Lacoursière, Maya McRae, Maryse Bourget, Annie Branchaud.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

«Je suis très satisfait. En fait, satisfaction ce n'est même pas le mot. Je pense que ça dépasse l'entendement. Je ne pensais jamais, au grand jamais servir plus de 7500 poutines en moins d'une heure et demie», a lancé le président-propriétaire de Planète Poutine, Yves Junior Boissonneault.

Planète Poutine a d'abord fait homologuer la poutine traditionnelle de 3850 livres avant d'y ajouter l'élément tenu secret jusqu'à samedi, c'est-à-dire environ 600 livres de porc de la boucherie Nobert de Trois-Rivières. 

«C'est la signature de Planète Poutine. On ne dit pas qu'on a inventé la poutine, on dit qu'on a réinventé la poutine. C'est la poutine spéciale Nobert», a souligné M. Boissonneault.

En moins d'une heure, la poutine était terminée, homologuée et prête à servir. Pour ce faire il aura fallu près de 7000 pommes de terre, quelque 2000 livres de fromage en grains, environ 17 600 onces de sauce et tout près d'une centaine de bénévoles. Parmi eux, plusieurs franchisés de la province, qui tenaient à venir prêter main-forte.

«Il y a des gens du Saguenay, de Québec, Montréal, c'est vraiment agréable que l'équipe de Planète Poutine se soit réunie pour faire cet événement-là», a lancé Yves Junior Boissonneault.

En plus de la poutine, il y avait sur place de la musique, de l'animation, des jeux gonflables, des super-héros... Tous les éléments étaient rassemblés pour une grande fête familiale, d'autant plus que Dame nature a offert son entière collaboration. L'événement a effectivement été une réussite, selon les organisateurs. 

«Les enfants sont contents, c'est une fête familiale comme on souhaitait. C'est vraiment agréable. Juste à voir les yeux brillants des enfants, on est bien content», a mentionné M. Boissonneault.

Difficile d'estimer le nombre de personnes pour les organisateurs, mais on sait pertinemment qu'on a dépassé, voire doublé l'objectif de 4000 visiteurs.

Des gens de partout dans la région et la province se sont déplacés pour assister à ce moment. 

«C'est le mets des Québécois! On ne voulait pas manquer ça, je peux maintenant dire que j'ai vu la plus grosse poutine de l'univers», a souligné Jean Perron, qui s'est déplacé de Québec pour l'événement.

Adèle Poirier et Cynthia Scholes, toutes deux de Trois-Rivières, ont été les premières à mettre la main sur une portion de l'immense repas, et elles ont affirmé sans hésitation que la poutine était succulente malgré son apparence «brassée». 

«On est venu pour la poutine. On avait bien hâte de voir de quelle façon ils s'y prendraient pour faire ça. L'événement est extraordinaire, mieux que ce qu'on avait imaginé», a souligné Mme Poirier.

Des dons ont également été recueillis dans le cadre de cette journée pour le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières. Plus de 10 000 $ ont été amassés. Un geste qui touche l'organisation qui a passé la journée sur place pour se faire connaître et parler de sa cause.

«Les besoins sont de plus en plus grands, nous on travaille sur l'avenir des enfants plus vulnérables. On sait qu'on est capable de faire quelque chose pour eux et on travaille aussi beaucoup avec les familles. [...] On est très touché par l'initiative aujourd'hui. Je suis sans mot pour dire merci. Merci est un bien petit mot, mais il veut dire tant de choses. Les gens sont généreux», a souligné Maryse Bourget, directrice générale au Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer