Montréal veut vendre les entreprises des régions à l'international

Denis Coderre... (Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Agrandir

Denis Coderre

Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Montréal entend faire la promotion du développement économique des régions du Québec à l'international. L'administration Coderre compte inaugurer une «Maison des régions» afin d'aider les entreprises loin de la métropole à se développer.

Une idée que le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, ne désapprouve pas, bien qu'à ses yeux, le gouvernement du Québec travaille déjà au développement des entreprises régionales tant sur la scène nationale qu'internationale. Dédoublement de services, donc?

De passage devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain hier matin, Denis Coderre a exposé son plan de développement économique pour la métropole. Il souhaite notamment voir Montréal jouer un rôle accru pour le développement des régions.

Pour y arriver, son administration mise sur la création d'un lieu qui servira de «vitrine pour les entreprises en région», ce qu'il a baptisé la Maison des régions. Celle-ci doit être inaugurée en 2017.

«On ne peut pas être contre l'idée», lance d'emblée Yves Lévesque, en trouvant l'initiative «intéressante» à la lumière du peu d'information dont il dispose sur le comment et le pourquoi d'un tel projet.

«Je ne sais pas de quelle façon cette idée va se structurer concrètement, au delà du discours. Il faut regarder les détails de ce qu'il souhaite faire. Je ne connais pas encore ce qu'il veut faire, mais juste faire un bureau pour faire un bureau...», laisse tomber le maire de Trois-Rivières.

De son côté, le maire Coderre assure que Montréal «ne cherche pas à vider les régions, on veut être le miroir des régions». Chercherait-il alors à se substituer au gouvernement du Québec en ce qui à trait à la reconnaissance internationale des entreprises implantées en région? Sans allerjusque-là, le maire de Trois-Rivières estime que Québec joue déjà un rôle-clé en la matière.

«Je pense que c'est davantage le rôle du gouvernement du Québec de promouvoir les entreprises du Québec à l'extérieur du Québec à travers différentes missions. Est-ce que l'outil proposé par Denis Coderre va être intéressant pour nos entreprises? Je ne peux pas répondre pour l'instant. Mais déjà, nos entreprises qui veulent exporter, qui veulent attaquer le marché extérieur trouvent, auprès du gouvernement du Québec, certaines possibilités. Est-ce que ça va donner une plus-value? Je ne sais pas pour l'instant», souligne M. Lévesque.

Denis Coderre se rendra d'ailleurs la semaine prochaine aux Îles-de-la-Madeleine pour signer une «entente des îles». Celle-ci prévoit justement que la métropole fasse la promotion de cette région éloignée du continent.

Par ailleurs, Denis Coderre a indiqué qu'il mènerait une mission économique en Chine à l'automne. Il a invité les gens d'affaires à prendre le nouveau vol direct entre Montréal et Pékin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer