Facultés affaibles: «Un message clair à tous les Canadiens»

La présidente de la Fondation Katherine Beaulieu, Lise... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

La présidente de la Fondation Katherine Beaulieu, Lise Lebel, estime que le gouvernement fédéral fait un pas dans la bonne direction en durcissant le ton envers les personnes qui conduisent avec les facultés affaiblies.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin (et La Presse Canadienne)
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Deux ans après leur premier engagement à cet effet, les conservateurs déposent finalement une nouvelle mouture de la loi sur l'alcool au volant, à la satisfaction de Lise Lebel, présidente de la Fondation Katherine Beaulieu. Même si ce projet de loi ne sera vraisemblablement pas adopté de sitôt, ayant été déposé dans les derniers jours du Parlement avant la relâche, Mme Lebel a tenu à se déplacer jusqu'à Ottawa pour assister à l'annonce.

«Nous appuyons l'adoption de peines plus sévères. Celles-ci enverront un message clair à tous les Canadiens: la conduite avec les facultés affaiblies est un acte criminel grave et porteur de lourdes conséquences», estime celle qui a perdu sa fille le 3 mai 2010 dans un accident de la route impliquant une conductrice en état d'ébriété. Mme Lebel croit qu'il n'y a «pas de mauvais plan à partir du moment où le gouvernement décide de prendre des démarches pour essayer d'améliorer les choses. Je pense qu'on se dirige vers la bonne voie.»

Ainsi, une fois paraphée, la loi augmenterait le montant maximal des amendes pour conduite avec facultés affaiblies. Certaines infractions entraîneraient de surcroît une peine d'emprisonnement obligatoire plutôt que des contraventions.

De plus, elle limiterait certaines défenses actuellement disponibles, notamment celle permettant aux contrevenants d'argumenter que leur taux d'alcoolémie était élevé parce qu'ils avaient bu après avoir arrêté leur voiture.

Par voie de communiqué, Mme Lebel a tenu à «saluer l'engagement et la détermination de notre gouvernement fédéral», ajoutant que «notre gouvernement» démontrait «son efficacité en déposant diverses mesures, plus restrictives, dans le but ultime de protéger ses citoyens».

Notons que la Loi sur la conduite dangereuse et avec facultés affaiblies, un projet de loi proposant une réforme du Code criminel pour les infractions liées au transport, sera l'un des derniers présenté par le ministre de la Justice, Peter MacKay, avant son départ de la politique.

En conférence de presse, hier, M. Mackay a déclaré que la proposition mettait sérieusement en garde ceux qui choisissaient de conduire en état d'ébriété.

Le projet de loi dans sa forme actuelle s'applique seulement aux conducteurs ayant bu. Le gouvernement affirme qu'il attend les résultats d'une étude sur la conduite sous l'influence de drogues avant de se prononcer sur ce sujet.

Rappelons que la Chambre des communes est à quelques jours de sa relâche estivale, et le Parlement sera vraisemblablement dissous peu après la rentrée, pour les élections générales. Cela signifie que le projet de loi a donc peu de chances d'être adopté avant la formation du prochain gouvernement.

Les conservateurs avaient promis d'introduire des peines plus sévères pour la conduite avec facultés affaiblies en 2013, peu après l'arrivée de M. MacKay au ministère de la Justice. Il avait alors parlé de ses propres frustrations comme procureur lorsqu'il était face à de tels crimes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer