Faute de financement, Espace Mauricie ferme pour l'été

Vicky Lauzier, coordonnatrice-animatrice à Espace Mauricie.... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Vicky Lauzier, coordonnatrice-animatrice à Espace Mauricie.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) À l'instar des 11 organismes Espace du Québec qui se consacrent à la prévention de la violence faite aux enfants, Espace Mauricie doit fermer ses portes durant onze semaines cet été, faute de financement.

À Trois-Rivières, les quatre intervenantes seront donc mises à pied du 18 juin au 8 septembre. «Ces mises à pied sont récurrentes chaque année. Si nous avons la confirmation de la subvention, nous pourrons toutefois revenir au travail. Les quatre travailleuses représentent près de 50 ans en expertise», explique Vicky Lauzier, coordonnatrice-animatrice à Espace Mauricie. «Cela met dans une situation de précarité les travailleuses, mais aussi notre organisme. On se doit de faire de la recherche d'emploi lorsque nous sommes sur l'assurance-emploi. Nous risquons alors de perdre du personnel et de recommencer à trouver des travailleurs avant des les former. C'est beaucoup d'investissements qu'on peut perdre.»

Cette mesure drastique est imposée car l'organisme Espace Mauricie a un manque à gagner d'un peu plus de 50 000 $. Vicky Lauzier précise de plus que la situation économique de la région a fait diminuer les dons aux organismes tel Centraide Mauricie, entraînant par conséquent une baisse du financement à Espace. «Pour que nous puissions oeuvrer à l'année, ça prendrait environ 50 000 $ de plus», précise Mme Lauzier qui note que l'indexation du financement public a été moindre cette année que précédemment. «Nous revendiquons toujours un meilleur financement en fonction de la mission. Nous ne voulons pas passer notre temps à demander du financement, car pendant que nous faisons cela, nous ne sommes pas auprès des enfants. Surtout que le gouvernement fait d'une priorité la lutte à l'intimidation.»

Les organismes communautaires Espace agissent depuis plus de 30 ans dans différentes régions du Québec, dont 25 ans en Mauricie, afin de prévenir la violence faite aux enfants.

«En abordant l'intimidation, la violence physique, verbale, psychologique, sexuelle, la négligence et l'exposition à la violence conjugale, Espace est une force qui rassemble et mobilise les communautés afin que les enfants puissent vivre une enfance en sécurité et sans violence», explique l'organisme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer