Investissement de 400 000 $ au Camp du Lac Vert

Michel Day, président du Club Lion de Trois-Rivières,... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Day, président du Club Lion de Trois-Rivières, Isabelle Gervais, directrice générale du Camp du Lac Vert, Lise Harnois, présidente du conseil d'administration, Gérard Surprenant, administrateur, ainsi que Léo Boivin, président du Club Lion de Shawinigan.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) L'incendie avait fait des ravages en octobre 2011. Le coeur même des installations s'en allait alors en fumée. Quatre bâtiments, parmi lesquels la cafétéria, disparaissaient sous les flammes. Aujourd'hui, le brasier n'est plus que de l'histoire ancienne au Camp du Lac Vert. Samedi, ils étaient près de 75 personnes pour sabrer le champagne du nouvel établissement, après un investissement de 400 000 $.

Lorsque les premières étincelles ont commencé à lécher un préau, lieu couvert où les campeurs prennent leur repas, personne ne s'attendait à ce qu'il s'attaque ensuite à la cuisine, à une grange où était entreposée la quasi-totalité du matériel de plein air, de même qu'à un autre bâtiment où logeait le bloc des douches. «Ç'a avait brûlé pas mal. Toute la partie centrale du Camp était brûlée», se remémore la directrice générale, Isabelle Gervais.

Dorénavant, tous les services sont proposés sous un seul et même toit, dont la cafétéria P'tit bedon qui peut accueillir 120 personnes assises. Même si quelques menus détails restent encore à fignoler, la directrice générale pousse enfin un soupir de soulagement. «On arrive au boute du boute, à coup de donations, à coup de bénévoles qui se sont impliqués pour venir aider pour la construction», se réjouit-elle. «Ç'a a pris trois ans pour aboutir, aujourd'hui [samedi] on fête le lancement officiel.»

«Présentement, on récupère quatre douches, trois toilettes qui n'existaient pas sur le camp avant, mais surtout, on se retrouve avec des installations neuves qui répondent davantage aux normes, par exemple au niveau de la fosse septique» qui, à elle seule, a coûté près de 175 000 $. «C'est un investissement majeur», insiste Mme Gervais. «Nos installations sont désormais beaucoup plus adéquates, plus neuves, plus adaptées à nos besoins.»

Administré par la Fédération des guides catholiques du Diocèse/District Trois-Rivières, la base de plein air scout Camp du Lac Vert est un organisme sans but lucratif dont la mission est de proposer des ateliers éducatifs aux enfants et, du même souffle, d'ouvrir les portes de différents types d'hébergement aux familles, et ce, à moindre coût.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer