Un ours entre dans sa voiture et boit un café!

L'ours noir a mis le siège en lambeaux,... (Photo: Geneviève Côté)

Agrandir

L'ours noir a mis le siège en lambeaux, en plus de boire un café.

Photo: Geneviève Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Il est préférable de garder les portières de la voiture barrées, et ce, même en plein bois. La Trifluvienne Geneviève Côté l'a appris à ses dépens il y a quelques jours. Celle qui vit à Fort Smith dans les Territoires du Nord-Ouest s'est éloignée de son véhicule quelques dizaines de minutes pour observer des oiseaux rares. Juste assez de temps pour permettre à ours noir de s'introduire dans le véhicule et... boire un café!

Geneviève Côté a été surprise d'apprendre à ses... - image 1.0

Agrandir

Geneviève Côté a été surprise d'apprendre à ses dépens qu'un ours peut ouvrir les portes d'une voiture.

«On entend souvent ce genre d'histoire ici parce que la fenêtre était ouverte un peu. On sait que laisser les fenêtres ouvertes ce n'est pas une option, mais là, elles étaient fermées. Les portes de la voiture n'étaient pas barrées, on est en plein milieu de la forêt...», raconte la jeune femme.

«C'est l'ours qui a ouvert la porte, s'exclame-t-elle. Il a déchiré le siège du côté du passager. Il n'y avait pas de nourriture, mais il ne s'est pas gêné de boire le restant de café. Il a aussi ouvert la porte du conducteur.»

La bête n'a pas laissé que des traces dans le véhicule, l'extérieur est tapissé de ses empreintes.

«J'ai des belles petites traces de pattes tout le tour de mon véhicule. Il était sale et on voit bien les traces. Je ne l'ai toujours pas lavé pour les garder en souvenir», souligne en riant Geneviève Côté.

Cette dernière était en compagnie de son copain John Blyth le soir des événements. La jeune femme avoue trouver l'histoire plutôt drôle, même s'il y a eu un petit moment de tristesse lors de la constatation des dégâts.

«J'espère que cela ne va pas apeurer les gens d'aller vivre de belles aventures dans la nature! On veut garder ça positif quand même. C'est une petite histoire qui finit bien. Tu ne peux pas avoir plus cocasse qu'un ours qui entre dans ta voiture, sans faire trop de dommages et qui boit ton café».

L'événement est survenu alors que la Trifluvienne d'origine allait observer, avec son copain, des grues blanches, un des plus grands oiseaux de l'Amérique du nord.

«Nos voisins en avaient vu, alors on s'est dit qu'on allait faire une petite balade pour voir ça. On a stationné la voiture sur le bord du belvédère sur le haut d'une colline. On voyait les oiseaux de cette place-là. On les regardait avec des jumelles et on capotait. Après, on a pris nos sacs à dos et on est allé voir de plus près.»

Le jeune couple s'est approché doucement des oiseaux pour prendre des photos pendant une quarantaine de minutes pour ensuite remonter vers le belvédère.

«Il y avait un ours dans le chemin quand on est remonté. Il était curieux, il s'approchait de nous. On lui a crié après et on lui a tiré des roches, il a fini par se tasser.»

Sans le savoir, il s'agissait peut-être de l'ours qui venait de leur rendre visite. C'est quand ils sont arrivés au stationnement qu'ils ont remarqué la porte laissée grande ouverte par l'ours.

«Je peux t'assurer qu'en dedans de 45 minutes on a vraiment eu beaucoup d'action! C'était une soirée incroyable. J'ai beaucoup d'expérience avec les ours noirs. Il y en a beaucoup où je vis et je n'ai pas peur. Je suis simplement surprise à quel point ces animaux-là sont intelligents. Ils apprennent vraiment vite et ils sont imprévisibles. [...] Notre nouvelle a fait le tour ici et les gens savent maintenant qu'ils doivent barrer leurs portes», a conclu Geneviève Côté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer