Centraide distribue 1 035 000 $ en Mauricie

Le président du conseil d'administration de Centraide Mauricie,... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président du conseil d'administration de Centraide Mauricie, Jean Boulet, était mardi lors du dévoilement des résultats de la dernière campagne aux côtés de Renée Leboeuf, la présidente du comité des allocations et relations avec les organismes.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(TROIS-RIVIÈRES) À l'heure où l'économie de la région connaît des transformations, l'organisme Centraide Mauricie doit diversifier ses sources de financement. Malgré la situation économique qui prévaut dans la région, Centraide a réussi à amasser 1 035 000 $ dans sa dernière campagne annuelle, permettant de soutenir notamment 108 organismes communautaires à vocation sociale.

«Environ 60 % des fonds amassés proviennent des campagnes en milieu de travail. Nous avons toutefois le défi de diversifier notre financement. C'est pour cette raison que nous visons maintenant davantage les PME», avoue Me Jean Boulet, président du conseil d'administration de Centraide Mauricie, en expliquant que les pertes d'emplois des dernières années dans les grandes entreprises de la région ont changé la donne.

«Nous devons accroître les dons corporatifs ainsi que les dons individuels. Nous avons malgré tout connu des résultats intéressants en 2014 avec 270 campagnes en milieu de travail.»

La diversification des sources de financement passent par plusieurs orientations. Par exemple, Centraide Mauricie s'associe cette année avec une firme qui se spécialise dans la recherche de dons philanthropiques en plus de tisser des liens plus étroits avec les organisations régionales de Centraide du Centre-du-Québec et de Lanaudière.

«Nous avons eu un lac-à-l'épaule il y a trois semaines avec ces deux organisations afin de mieux collaborer et de mettre en commun nos efforts», précise M. Boulet.

La somme de 1 035 000 $ de la dernière campagne s'inscrit dans les tendances des dernières années, note M. Boulet. «Les montants récoltés depuis quelques années tournent autour de 1,2 millions à 1,4 millions $. En Mauricie, nous sommes stables. Nous considérons que les résultats de 2014 sont intéressants», précise-t-il.

Les 108 organismes communautaires aidés par Centraide, qui embauchent 364 personnes à temps plein et 218 autres à temps partiel, recevront 794 000 $ via le programme de subventions aux organismes.

De plus, 15 000 $ seront remis au Consortium en développement social de la Mauricie, alors que 6000 $ serviront à soutenir le programme Gagnant-Gagnant de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Centraide maintient également le programme de soutien exceptionnel qui vient en aide aux personnes sinistrées, ainsi qu'aux femmes en difficulté qui fréquentent les centres d'hébergements pour femmes victimes de violence conjugale et qui sont démunies en plus de s'occuper souvent seules d'enfants.

Centraide Mauricie vient à la rescousse du programme Se nourrir, agir et se développer qui était soutenu par le Fonds québécois d'initiatives sociales, mais dont le gouvernement n'a pas renouvelé ses crédits. Devant l'absence de financements publics, Centraide a décidé d'investir 13 000 $ dans le programme.

Les autres programmes de l'organisme comme ceux de l'aide au milieu de travail, du soutien à la formation ou du fonds communautaire, pour ne nommer que ceux-là, se sépareront une somme de 207 000 $.

En terminant, Me Jean Boulet, qui travaille au cabinet d'avocats Lavery à Trois-Rivières, a reçu pour son implication et sa détermination le prix Solange-Dupuis-Lamothe lors de la dernière assemblée générale annuelle de Centraide Mauricie, tenue le 27 mai dernier.

gabriel.delisle@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer