Manifestations contre les coupes dans les honoraires des pharmaciens

Les pharmaciens et employés de la pharmacie Jean... (François Gervais)

Agrandir

Les pharmaciens et employés de la pharmacie Jean Coutu du secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières ont, à l'instar de leurs collègues d'une vingtaine de pharmacies de la Mauricie et du Centre-du-Québec, manifesté mardi afin de dénoncer les coupes dans les honoraires des pharmaciens.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Les professionnels et employés d'une vingtaine de pharmacies de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont manifesté mardi afin de dénoncer la loi sur le retour à l'équilibre budgétaire qui prévoit des coupes de 177 millions $ dans les honoraires des pharmaciens.

«Ces coupes visent davantage les patients âgés et vulnérables puisque le gouvernement s'attaque aux honoraires de la mise en pilulier», affirment deux pharmaciennes de Trois-Rivières, Annie-Claude Boyer et Laurie Lebel-Damphousse, qui indiquent également qu'inévitablement, ces coupes entraîneront une diminution des services. 

«La pharmacie étant une entreprise privée, elle se doit d'être rentable sans quoi elle n'est pas viable. Elle ne bénéficie d'aucune subvention. Les coupes telles qu'annoncées menacent la survie de 25 % des pharmacies du Québec, alors que nous sommes déjà la province avec le plus petit nombre de pharmacies par habitant.»  

C'est pour ces raisons que les pharmaciens et travailleurs d'une vingtaine de pharmacies de la Mauricie et du Centre-du-Québec, sans égard à la bannière, ont manifesté devant les commerces.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer