Pyrrhotite: marcher pour se faire entendre d'Ottawa

Le carré gris, symbole de la marche de... (PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR)

Agrandir

Le carré gris, symbole de la marche de la solidarité.

PHOTO: ÉMILIE O'CONNOR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est samedi, à 9 h 30, que la population est conviée à la marche de la solidarité organisée par la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite dont l'objectif est d'obtenir de l'aide financière de la part du gouvernement d'Ottawa afin de permettre aux victimes de survivre au drame financier et humain qu'elles traversent.

L'organisation espère accueillir le plus grand nombre de personnes possible et au moment où elle avait lancé le projet elle espérait 5000 participants. Rappelons que le départ est prévu à la Bâtisse industrielle, au parc de l'Exposition de Trois-Rivières tandis que l'arrivée se fera au parc portuaire de Trois-Rivières en fin d'avant-midi.

La marche se fera sous la gouverne du nouveau président de la Coalition, Alain Gélinas, qui a toutefois refusé de commenter sa nomination, vendredi, ou de parler des objectifs et des défis qui l'attendent. M. Gélinas remplace Yvon Boivin qui, rappelons-le, a démissionné de la présidence pour devenir candidat à l'investiture du Parti libéral fédéral dans Trois-Rivières. M. Boivin sera évidemment présent à la marche à ce titre.

Cette manifestation se déroulera même s'il pleut. Environnement Canada annonce d'ailleurs des possibilités de précipitations en avant-midi, avec un minimum de 9 ° C et un maximum de 24 ° C.

La Coalition a distribué 10 000 carrés gris en vue de cette marche. D'autres seront en vente sur place. Il est devenu le symbole de ce drame qui causera, selon les prévisions, environ 1 milliard $ en dommages à la Mauricie.

On sait que la CAVP a multiplié les démarches auprès du gouvernement fédéral, parfois seule, parfois aidée des députés Robert Aubin et Ruth Ellen Brosseau, pour tenter d'obtenir l'aide financière d'Ottawa et elle s'est heurtée chaque fois à un refus catégorique.

M. Aubin et Mme Brosseau ont confirmé leur présence à la marche.

D'ailleurs, M. Aubin a indiqué au Nouvelliste, vendredi, qu'une motion sera déposée par le NPD à la Chambre des Communes, d'ici deux semaines tout au plus, pour interpeller le gouvernement conservateur en place à ce sujet. Le NPD en profitera pour exposer sa proposition concernant les victimes de la pyrrhotite, dit-il.

Cette motion se lit comme suit: «Que, de l'avis de la Chambre, le gouvernement devrait adopter un plan d'urgence pour aider et soutenir les victimes de la pyrrhotite, incluant: a) l'amélioration des normes de qualité des agrégats de béton; b) la mise en place rapide d'un régime de déductions fiscales pour les tests de pyrrhotite, en coopération avec le gouvernement du Québec; c) un fonds pour avancer les sommes consenties aux victimes par les tribunaux pendant les procédures judiciaires.»

Le candidat conservateur, Dominic Therrien a lui aussi confirmé sa présence à la marche.

Plusieurs personnalités politiques ont émis des communiqués afin d'annoncer leur participation. C'est le cas du député bloquiste Louis Plamondon et des candidats bloquistes André Valois, dans Trois-Rivières et Yves Perron dans Berthier-Maskinongé.

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel marchera lui aussi avec les victimes pour exprimer son soutien.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) Maurice et Centre-du-Québec enverra sur place une intervenante psychosociale, Caroline Creamer, qui sera prête à répondre aux préoccupations des personnes, les conseiller et leur donner de l'information. Un dépliant a d'ailleurs été conçu par des intervenants psychosociaux pour les victimes et sera distribué lors de cette marche. On peut le trouver aussi au www.ciusssmcq.ca.

Les victimes de la pyrrhotite, rappelle le CIUSSS, peuvent avoir recours aux intervenants psychosociaux de l'établissement de santé de leur territoire. On peut les trouver sur le site du CIUSSS au www.ciusssmcq dans la section Où obtenir des services /Autres services / Obtenir du soutien psychosocial.

Rappelons que la Coalition a fait faire un clip, en versions française et anglaise, afin de montrer au reste du pays que la pyrrhotite est véritablement une catastrophe.

Depuis 2011, Québec a déjà injecté 30 millions $ pour soutenir les victimes de la pyrrhotite, mais pas un sou n'est arrivé d'Ottawa, mais les coffres sont maintenant à sec.

Rappelons que les victimes de la pyrrhotite avaient gagné leur cause en première instance, en juin 2014.

En juillet 2014, SNC Lavalin a décidé de porter la cause en appel. Il pourrait donc s'écouler beaucoup de temps encore avant que les victimes voient la couleur de leur argent.

En effet, une autre bataille d'experts est en train de se dessiner car plusieurs d'entre eux estiment que le seuil de 23 % de teneur volumique en pyrrhotite, à partir duquel le juge Richard a déterminé qu'il faut reconstruire les fondations, ne repose sur aucun fondement scientifique.

On a d'ailleurs appris récemment qu'il faudra attendre encore quatre années de plus, au moins, avant que la Canadian Standard Association établisse une norme plus claire sur la teneur maximale en pyrrhotite dans le béton.

Devant les délais légaux très longs imposés par l'appel, de nombreuses victimes n'arrivent plus à tenir le coup financièrement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer