Diversifier l'offre de cocktails sans alcool 

Jean-Philippe Normandin, gérant du Broadway de Shawinigan, en... (François Gervais)

Agrandir

Jean-Philippe Normandin, gérant du Broadway de Shawinigan, en compagnie de Véronique Dargis, vice-présidente de la Fondation Katherine Beaulieu, ainsi que Lise Lebel, mère de la jeune femme décédée en 2011.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Devant l'absence d'alternatives aux boissons alcoolisées dans les bars ou restaurants de la région, la Fondation Katherine Beaulieu, qui a pour mission de sensibiliser les individus aux conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies, souhaite divertir l'offre de cocktails sans alcool. Pour ce faire, elle a lancé jeudi la campagne «Des cocktails sans alcool... un plaisir non coupable».

«Il n'y a pas que les femmes enceintes qui ne prennent pas d'alcool», a lancé d'emblée Lise Lebel, la présidente de la Fondation et mère de Katherine Beaulieu, cette jeune femme décédée à l'âge de 21 ans en 2011 lorsque sa voiture a été happée par celle d'une conductrice en état d'ivresse qui circulait à contresens sur l'autoroute 55.

La vice-présidente de la Fondation, Véronique Dargis, a elle-même testé l'offre de cocktails sans alcool, pour finalement se rendre compte qu'elle était très mince, voire inexistante. «L'offre de boissons sans alcool se limite souvent à un soda, une limonade ou un thé glacé», a-t-elle souligné.

«Nous voulions avoir plus que du jus d'orange mélangé avec de l'eau pétillante», ajoute Mme Lebel.

La Fondation s'est associée à cinq bars ou restaurants de la région, «les cinq courageux» comme l'affirme Lise Lebel, afin d'offrir une sélection de quinze cocktails jusqu'au 12 juillet prochain. Chaque établissement participant a créé trois boissons originales et exclusives. Ces «cinq courageux» sont Le Carlito Resto Lounge de Trois-Rivières, les microbrasseries Broadway Pub et le Trou du diable de Shawinigan, le restaurant Zélé Sainte-Flore à Shawinigan et la brasserie 500 Steakhouse à Saint-Tite.

Des affiches indiquent clairement que ces endroits participent à la campagne de sensibilisation et des sous-verres contenant plusieurs informations pertinentes sur les conséquences de conduire avec les facultés affaiblies permettront aux consommateurs d'en apprendre davantage sur la question. Par ailleurs, les tenanciers et les employés des commerces participants sont invités à promouvoir ces cocktails sans alcool.    

Le porte-parole de la Fondation, le joueur de hockey Michaël Bournival, est d'avis que cette campagne va atteindre sa cible. «Le conducteur désigné peut trouver ça moins intéressant que les autres, car il doit prendre de l'eau. Et la saveur n'est pas nécessairement là. Il s'agit d'une belle initiative», soutient-il.  

Bien que la campagne de sensibilisation se termine en juillet, la Fondation Katherine Beaulieu espère bien que les établissements adoptent cette pratique de façon permanente et que d'autres bars ou restaurants emboîtent le pas.  

Présent lors du lancement de la campagne, le maire de Shawinigan a avoué être impressionné et séduit. «C'est une excellente idée», a-t-il précisé.

Un livre contenant les recettes de tous les cocktails en vente dans plusieurs commerces de proximité de la région est aussi offert au coût de 20 $. Il est également possible de se procurer le livre sur le site Internet de la Fondation, au www.katherinebeaulieu.org. Tous les profits iront à l'organisme voué à la sensibilisation.

En terminant, Véronique Dargis invite les consommateurs à publier sur les réseaux sociaux une photo de leur cocktail favori en l'accompagnant du mot-clic #plaisirnoncoupable et ainsi favoriser la sensibilisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer