Le Centre Ressources Naissance mise sur la pérennité

Marthe Tétreault est directrice générale du Centre Ressources... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marthe Tétreault est directrice générale du Centre Ressources Naissance à Trois-Rivières.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En dépit des coupes budgétaires dont il est lui aussi victime en cette période d'austérité, le Centre Ressources Naissance tient toutefois à rassurer les futurs et les nouveaux parents: l'organisme mise sur la pérennité.

Le CRN veut en effet mettre un terme à une certaine insécurité qui touche sa clientèle. «Nous recevons des appels de gens qui veulent savoir si nos services sont maintenus. C'est pourquoi nous avons voulu faire le point et réaffirmer notre engagement auprès de notre clientèle dans le cadre d'une campagne de promotion et de financement intitulée «Centre Ressources Naissance... Pour la vie!». Soyez assurés que nous gardons l'ensemble de nos services et que nous avons à coeur de promouvoir la santé», a indiqué Marthe Tétreault, directrice générale.

Elle admet que les mesures d'austérité ont forcé l'organisme à revoir à la baisse son offre de services. Sur un budget d'opérations de 215 000 $ par année (dont 100 000 $ qui proviennent de subventions), le CRM doit maintenant composer avec un déficit de 6000 $. Par le fait même, une ressource au sein de l'équipe permanente a dû être coupée au cours des dernières semaines, ce qui entraîne du même coup la disparition du Service traiteur le mardi. «Il a fallu couper dans un service plus spécialisé. C'est dommage car il permettait aux familles d'avoir un repas à un prix très acceptable de 5 $. L'employé qui a perdu son poste travaillait d'ailleurs dans la cuisine et au service à la clientèle. Dans les faits, nous passons de cinq employés à trois et demi. Pour ceux qui restent, la tâche est alourdie car les demandes n'ont pas diminué. Il faudra donc se tourner vers les bénévoles», a ajouté Mme Tétreault.

Depuis 1988, l'objectif du CRN est d'informer et d'outiller les parents et les intervenants afin de les aider à accomplir leur rôle d'éducateurs. L'an dernier, ce sont 800 familles de toutes les classes sociales qui ont eu besoin de l'organisme. Les services essentiels sont d'ailleurs maintenus. On parle ici de la programmation de cours adaptés aux besoins des parents et enfants, des lignes info-allaitement 24/7 et info-développement, des marraines d'allaitement, de l'accompagnement à la naissance, des dîners de répit, des cuisines purées, de la location de matériel ainsi que de la friperie.

Pour sa campagne de financement, le CRN compte sur l'appui de sa clientèle pour les ateliers payants tels que le yoga prénatal, le massage, le mieux-être, la stimulation, l'accompagnement, etc. Une vente de plants biologiques est également en cours.

En ce qui concerne la campagne de promotion, le CRN invite la population à diffuser sur Facebook l'image de la campagne en l'affichant en tant que photo de profil ou en la partageant dans le fil d'actualité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer