Bilan routier: trois décès de plus en Mauricie

Deux fois moins de personnes sont décédées sur... (Photo: Archives, François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Deux fois moins de personnes sont décédées sur les routes du Centre-du-Québec en 2014 qu'en 2013. Toutefois, en Mauricie, il y a eu trois décès de plus.

Photo: Archives, François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne, Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste

Le nombre d'accidents mortels a chuté de 14 % sur les routes du Québec en 2014, s'établissant à 336 décès, soit 55 de moins que l'année précédente. C'est la huitième année consécutive que le bilan routier connaît une amélioration.

Toutefois, la Mauricie compte trois décès de plus qu'en 2013 sur ses routes, soit 14. Son bilan routier connaît quand même une amélioration si on le compare à la moyenne de 2009 à 2013, qui s'élève à 17.

Le nombre de blessés graves a aussi augmenté, passant de 61 en 2013 à 82 en 2014. Encore une fois, cela représente une amélioration si on fait la comparaison avec la moyenne de 2009 à 2013. La diminution est de 10,3 %. Le nombre de personnes blessées légèrement a aussi augmenté. Il est passé de 1 439 en 2013 à 1 499 en 2014. La baisse est de 5,6 % comparativement à la moyenne de 2009 à 2013. 

Contrairement à la Mauricie, le Centre-du-Québec a connu une amélioration marquée de son bilan routier en 2014. Le nombre de décès a diminué de moitié, soit 12 de moins qu'en 2013. Il s'agit d'une baisse de 60 % par rapport à la moyenne de 2009 à 2013.

Le nombre de blessés graves a toutefois connu une augmentation, passant de 79 en 2013 à 102 en 2014. Cela représente une hausse de 15,4 % par rapport à la moyenne de 2009 à 2013. Par contre, le nombre de blessés légers est passé de 1 315 en 2013 à 1 237 en 2014, soit une baisse de 10,1 % comparativement à la moyenne de 2009 à 2013.

En présentant ce bilan record mardi à Québec, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a annoncé une baisse des contributions des assurés pour les années 2016 à 2018. Pour un véhicule de promenade, l'économie sera d'environ 9 $ sur la facture du permis de conduire et 56 $ pour les droits d'immatriculation, a confirmé la présidente et chef de la direction de la SAAQ, Nathalie Tremblay, aux côtés du ministre des Transports, Robert Poëti.

L'amélioration du bilan routier - la plus importante des huit dernières années - est surtout marquée chez les jeunes conducteurs de 15 à 24 ans, une catégorie hautement à risque il y a quelques années à peine.

En 2014, le nombre de décès chez les 15 à 24 ans a connu une baisse de 9,6 pour cent. Depuis 2009, le bilan annuel des mortalités dans ce groupe d'âge est passé de 122 à 66, une amélioration de 46 pour cent.

Chez les cyclistes, le bilan 2014 de la SAAQ fait état de 11 décès, neuf de moins qu'en 2013.

En revanche, le nombre de décès survenus dans des accidents impliquant un camion lourd ou un tracteur routier s'est accru de 17 pour cent entre 2013 et 2014, passant de 64 à 75.

Pour redresser la situation, la SAAQ a indiqué son intention d'amorcer sous peu des activités de «sensibilisation» concernant les risques que posent les angles morts des véhicules lourds.

L'amélioration du bilan routier a un impact bénéfique sur la santé financière du régime public d'assurance automobile. L'an dernier, le fonds a dégagé un surplus d'environ 745 millions $ et son taux de capitalisation atteint aujourd'hui 116 pour cent.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer