Relève agricole: l'importance de l'entreprise familiale

Florence Lefebvre St-Arnaud et ses deux frères, Félix...

Agrandir

Florence Lefebvre St-Arnaud et ses deux frères, Félix (à gauche) et Charles (à droite), sont présentement en processus de transfert pour l'acquisition de la ferme maraîchère les Jardins Bio Campanipol appartenant à leurs parents Robert St-Arnaud et Danielle Lefebvre.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Sophie St-Gelais-Nash
Le Nouvelliste

Florence Lefebvre St-Arnaud est l'une de ces jeunes pour qui l'entreprise familiale est primordiale. Ses deux frères et elle sont présentement en processus de transfert pour l'acquisition de la ferme maraîchère les Jardins Bio Campanipol appartenant à leurs parents.

Maintenant âgée de 27 ans, Florence s'implique plus sérieusement dans l'entreprise depuis environ sept ans. «Je ne me suis pas toujours vu là, je dirais que j'ai commencé à y penser vers l'âge de 20 ans», confie celle qui avait plutôt choisi le chemin des communications. «En discutant avec mes frères, on a compris l'importance que l'entreprise a pour nous», explique-t-elle. Elle a alors entrepris un baccalauréat en administration à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Les Jardins Bio Campanipol roulent depuis près de 25 ans. La ferme offre la livraison de paniers de fruits et légumes frais biologiques à plus de 350 familles de la Mauricie et de la Capitale Nationale. «Je baigne là-dedans depuis toujours. La ferme a grandi avec nous et nous avons grandi avec elle», souligne Florence. Ses deux frères, Charles, 26 ans, et Félix, 23 ans, sont également impliqués dans l'entreprise familiale.

Prendre la relève n'a jamais été une question d'obligation. «C'est une vision de pérennité. Voir l'entreprise qui a grandi et qui s'est développée avec nous disparaître n'était pas une option possible. C'est important d'avoir nos entreprises en région surtout celles au niveau agricole», affirme la jeune femme.

L'avenir de la relève

Florence est optimiste quant à l'avenir de la relève agricole même si elle vit présentement quelques difficultés notamment en raison de la fermeture des centres jeunesse. «Dans le milieu de l'agriculture, rien n'est évident. La routine est appelée à changer selon plusieurs facteurs comme la météo. On dépend vraiment de tout. C'est difficile d'avoir de l'engagement de la part des gens, mais ceux qui s'impliquent sont extrêmement engagés. C'est beau à voir», témoigne-t-elle.

L'horaire et la charge de travail qui viennent avec les métiers liés à l'agriculture laissent peu de temps à la vie sociale de la relève. Bien que consciente du problème, l'isolement des jeunes agriculteurs n'est pas une réalité qui affecte Florence. «Oui il y en a chez les jeunes, mais ça pourrait s'appliquer à tous les agriculteurs. Ce n'est pas un problème qui m'inquiète, les gens doivent socialiser pour mieux gérer, il faut faire ça entre nous», précise-t-elle,

Selon la jeune productrice, il faut s'adapter aux changements de l'industrie. «Il faut prendre en considération que ce n'est plus juste des fermes, mais que ce sont des entreprises. Il faut être créatif et innovant. Je n'ai pas de doute pour l'avenir», assure Florence.

Les femmes et l'agriculture

Le monde de l'agriculture et de la production est un milieu majoritairement masculin. Selon un recensement mené auprès de la relève agricole par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation à l'automne 2011, entre 24 % et 27 % des effectifs de la relève au Québec seraient des femmes. En Mauricie, le taux s'élève à 23 %, soit 7 % de plus qu'en 2006.

Malgré cette faible minorité, être une femme n'est pas un obstacle pour Florence. «Il y a une très belle ouverture sur le terrain et dans l'organisation, je n'ai aucune difficulté», confirme la jeune femme.

«Il faut oser et foncer, c'est un métier de passion. Dès qu'il y a de la volonté à voir grandir une entreprise, je ne vois pas pourquoi on se laisserait défaire par les défis», lance Florence à tous ceux qui souhaitent joindre le monde de l'agriculture.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer