Les élèves versent 1000 $ à Leucan pour soutenir leur camarade

Sur la photo: la directrice de l'école Isabelle...

Agrandir

Sur la photo: la directrice de l'école Isabelle Mailly, le président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy Claude Lessard, la coordonnatrice régionale de Leucan Carol Beaudry et Mathieu Basche.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Sophie St-Gelais-Nash
Le Nouvelliste

Les élèves de l'école primaire Richelieu ont fait preuve de solidarité envers leur camarade Mathieu Basche, atteint de la leucémie depuis plus d'un an. Grâce aux fonds qu'ils ont recueillis pour la dictée Richelieu, un montant de 1000 $ a été remis à la fondation Leucan.

«Ça me touche beaucoup et en même temps c'est le fun de sensibiliser les enfants au fait que ça peut aussi les toucher», témoigne la mère de Mathieu, Pascale Chamberland. Le garçon de 11 ans se bat contre la maladie depuis février 2014. «Il va très bien, mais encore chaque semaine il reçoit deux piqûres: une prise de sang puis de la chimiothérapie le lendemain », indique sa mère. Il reste environ un an au traitement.

Les fonds amassés par la dictée permettent de venir en aide aux familles qui vivent avec le cancer. Les 130 élèves de l'école ont approché leur entourage afin de trouver des commanditaires pour les appuyer dans leur examen écrit.

La somme de cette année a été remise à Leucan afin de témoigner la solidarité des jeunes. «Leucan est venu à l'école expliquer aux amis pourquoi Mathieu est souvent absent», précise Pascale Chamberland. Les camarades du jeune garçon lui ont d'ailleurs remis un certificat pour son courage, sa persévérance et sa détermination.

Comme le traitement intensif ne se donne pas dans la région, Mathieu et sa famille doivent se déplacer à Québec pour obtenir des soins.

«On est là pour aider les parents, les frères, les soeurs. On donne beaucoup de sous à la famille pour qu'elle puisse se rendre à l'hôpital », a expliqué la coordonnatrice régionale de Leucan, Carole Beaudry, aux élèves de l'école Richelieu. Cette somme permet aussi d'offrir des services de massothérapie, de psychologie et des camps aux enfants.

«La seule façon d'éliminer cette maladie c'est par la recherche et pour la recherche il faut de l'argent», mentionne le président du Conseil des commissaires de la commission scolaire du Chemin-du- Roy, Claude Lessard, qui a tenu à féliciter les élèves pour leur soutien. Pascale Chamberland fait le même constat. «Il y a une quinzaine d'années, mon fils n'aurait plus été là. C'est grâce à toute la recherche », assure-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer