Dominic Therrien saute dans la mêlée

Dominic Therrien et le ministre Denis Lebel, lors... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Dominic Therrien et le ministre Denis Lebel, lors du lancement de la campagne du candidat conservateur dans Trois-Rivières.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) L'avocat d'origine trifluvienne Dominic Therrien est officiellement candidat dans la circonscription de Trois-Rivières. Le conservateur a lancé sa campagne jeudi à l'hôtel Delta en vue des élections du 19 octobre prochain. Dominic Therrien a promis de se pencher sur le problème de la pyrrhotite.

Fraîchement confirmé comme candidat dans Trois-Rivières, Dominic Therrien s'est engagé, devant quelque 200 militants conservateurs, amis et membres de sa famille, à s'intéresser, s'il est élu, au problème de la pyrrhotite. «Je l'ai promis et je le promets encore, je vais me pencher sur ce dossier, je vais le regarder de A à Z», a-t-il affirmé en avouant qu'il s'agit d'un dossier «complexe».

Le candidat conservateur n'a toutefois pas élaboré sur la question, disant qu'il venait à peine de lancer sa campagne. «J'arrive dans la course [...] et je vais voir ce qui peut être fait», a-t-il ajouté avant de souligner qu'il «veut se battre pour ce dossier».

Le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l'Agence de développement économique du Canada, Denis Lebel, a pourtant affirmé à de très nombreuses reprises dans le passé que la question de la pyrrhotite est de compétence provinciale. Malgré l'engagement de Dominic Therrien de se pencher sur la question s'il est élu, Denis Lebel a réitéré que la position conservatrice demeure la même.

«Une chose est sûre, le dossier où il est rendu, aurait des étapes encore à franchir. Et M. Therrien est sûrement le plus habilité et le plus expérimenté de par sa pratique [avocat] pour défendre les intérêts de Trois-Rivières. Mais comment ça va se passer, on ne peut pas vous le dire», a-t-il souligné en précisant qu'un jugement des tribunaux a été rendu, mais que celui-ci a été porté en appel.

«Il faut laisser le processus légal se faire. Mais ça fait quatre ans que vous [Trois-Rivières] avez un député du NPD qui n'a rien fait à part chialer.»

À l'exception du problème de la pyrrhotite, Dominic Therrien entend s'intéresser aux questions de développement économique, notamment au niveau du commerce international, et de lutte à la pauvreté. Il soutient que ces deux thèmes seront centraux «dans les idées qu'[il] va soumettre aux Trifluviens dans les prochaines semaines».

Dominic Therrien sait que la tâche sera ardue et que Trois-Rivières n'est pas acquis aux conservateurs. Rappelons que lors des élections de 2011, le néo-démocrate Robert Aubin a été élu avec près de 53 % des votes. Le candidat conservateur, Pierre Lacroix, avait terminé troisième avec l'appui de 12 % de la population, onze points derrière la députée sortante du Bloc québécois, Paule Brunelle. Il faut remonter à 1988 pour voir l'élection d'un conservateur dans Trois-Rivières. Pierre H. Vincent, qui était présent hier, a représenté la circonscription durant deux mandats, de 1984 à 1993, sous la bannière des progressistes-conservateurs.

«C'est un comté que j'ai choisi. J'aurais pu me présenter partout ailleurs et ça aurait été plus facile de rester en Colombie-Britannique», a souligné Dominic Therrien. «Mais moi c'est ici [Trois-Rivières] et nul part ailleurs que je veux me présenter. Et on va mener une bataille de tous les instants.»

Plusieurs candidats conservateurs du Québec pour les prochaines élections étaient présents hier au lancement de la campagne de Dominic Therrien. En plus du ministre Lebel, on retrouvait Sylvie Boucher (Beauport-Côte-de-Beaupré-Île-d'Orléans-Charlevoix), Jacques Grenier (Saint-Maurice-Champlain), Gérard Deltell (Louis-Saint-Laurent), Alain Rayes (Richmond-Arthabaska) ainsi que le Trifluvien d'origine Buddy Ford (Repentigny).

Questionné au sujet du projet de développement du port de Trois-Rivières, le ministre Denis Lebel a indiqué que celui-ci cheminait très bien. «Le processus est en cours. Le dossier est maintenant complet», a-t-il souligné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer