Sunny Action: un projet en pleine expansion

Le président de la fondation Sunny D. Extrême,... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président de la fondation Sunny D. Extrême, Alain Desbiens, en compagnie de deux jeunes bénévoles: Karim Gaudreault et Myriam Paquette.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Sophie St-Gelais-Nash
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le président de la fondation Sunny D. Extrême, Alain Desbiens, voit grand pour l'avenir du projet Sunny Action. À l'aube de la troisième édition, il envisage déjà l'expansion du programme à la grandeur de la province pour la saison estivale 2016.

M. Desbiens souligne que le projet, en branle depuis 2013, a déjà dépassé les attentes de la fondation. «Pour assurer la viabilité du projet dans les années à venir, avec l'aide d'étudiants de l'UQTR dans le cadre d'une initiative de projet d'intervention communautaire, nous avons pour objectif d'exporter Sunny Action dans toutes les régions du Québec», a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse lundi matin. Dans la région, l'édition 2015 aura lieu du 25 juin au 21 août.

Sunny Action, réalisé en collaboration avec l'ancien CSSS de l'Énergie, vise à favoriser le développement intergénérationnel entre les jeunes et les aînés. La fondation mise sur pied à la mémoire de Sunny Desbiens, décédé en 2008 à la suite d'une noyade dans la rivière Shawinigan, invite les adolescents âgés de 12 à 18 ans à réaliser un minimum de trois heures de bénévolat par semaine dans les centres d'hébergement Saint-Maurice et Laflèche de Shawinigan ainsi qu'au centre d'hébergement Vigi Les Chutes, nouvellement partenaire. Déjà, il sera aussi possible de participer dans la Capitale-Nationale. «Nous exportons le projet vers la région de Québec avec la collaboration de la résidence les Jardins Lebourgneuf», a annoncé Alain Desbiens.

Grâce a l'implication des jeunes, les sorties offertes dans les résidences peuvent être bonifiées: «des activités sont organisées afin que les résidents puissent profiter pleinement de leur été, explique le responsable du Service d'animation-loisirs, Jacques Bisson. Ils pourront se balader le long de la promenade Saint-Maurice, aller prendre une crème glacée, pique-niquer dans un parc, ou faire un feu de camp. Le projet permet aux jeunes de partager leurs passions et les faire vivre aux résidents.»

Les heures de bénévolat seront comptabilisées à la fin de la période estivale pour donner la chance aux jeunes de remporter une bourse de 1000 $ ou une tablette électronique.

Expérience enrichissante

L'expérience acquise au cours d'un été est très enrichissante pour les jeunes bénévoles. «J'aime beaucoup aider, c'est un sentiment différent, un sentiment nouveau, mentionne Myriam Paquette, bénévole de l'école secondaire du Rocher. L'idée d'aider quelqu'un dans le besoin me fait vraiment du bien.»

Myriam, tout comme ses camarades Laurence Grenier, Rose Veillette et Karim Gaudreault, a reçu un hommage à titre d'«intrapreneur» par la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan. «J'en parle beaucoup à mon école et j'encourage mes amis à en faire partie parce que c'est un beau mouvement», explique-t-elle.

Les jeunes ont jusqu'au 16 mai pour s'inscrire au projet Sunny Action. Une journée de formation aura ensuite lieu le samedi 23 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer