Environ 1200 pompiers débarquent à Trois-Rivières

Le président d'honneur du tournoi de hockey des... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président d'honneur du tournoi de hockey des pompiers Louis Lesage en compagnie d'Alexandre Hubert, le président du comité organisateur.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Des pompiers de partout au Québec sont à Trois-Rivières ces jours-ci à l'occasion de leur 25e tournoi annuel de hockey au profit des grands brûlés. Ce grand rendez-vous sportif, dont la présidence d'honneur a été confiée au policier trifluvien Louis Lesage, s'est amorcé jeudi soir et accueille pas moins de 1200 pompiers répartis au sein de 90 équipes. L'événement devrait entraîner des retombées économiques non négligeables de près de 700 000 $.

«On s'est donné comme défi pour la 25e édition d'accepter au tournoi toutes les équipes qui souhaitaient y participer», lance Alexandre Hubert, président du comité organisateur du tournoi de hockey des pompiers du Québec et lui-même pompier à Trois-Rivières.

Le choix de Louis Lesage à titre de président d'honneur de l'événement était tout désigné. Celui qui a été brûlé aux bras et au visage avant d'être plongé dans le coma durant 19 jours en novembre dernier par l'explosion d'un brûleur à fondue dans un restaurant de Champlain se dit «très honoré» de remplir cette tâche. «On m'a choisi en raison de ce qui m'est arrivé, mais je suis très flatté qu'ils aient pensé à moi», avoue celui qui est également président de la Fraternité des policiers et pompiers de Trois-Rivières. 

Un tournoi, six arénas

Les matchs auront lieu jusqu'au 12 avril dans six arénas trifluviens, soit dans les arénas Jérôme-Cotnoir, Claude-Mongrain, Jean-Guy-Talbot, de Saint-Louis-de-France, Fernand-Asselin et le colisée de Trois-Rivières. Les 90 équipes du tournoi sont réparties au sein de quatre classes: open, compétitive, participative et amicale. «Il règne toujours une ambiance très amicale dans ce tournoi. Mais c'est certain que sur la glace, les joueurs veulent toujours gagner», souligne Louis Lesage. «Ça promet d'être un bon spectacle. Il y a des joueurs de bon calibre.» 

L'entrée est de plus gratuite pour les amateurs qui désirent se rendre dans l'un ou l'autre des arénas. «Nous ne voulions pas faire payer les spectateurs pour assister au tournoi. On veut qu'ils soient nombreux à venir nous voir», précise le président du comité organisateur. 

Les organisateurs du tournoi souhaitent amasser lors de l'événement près de 30 000 $ au profit de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés. Les profits des ventes de bières permettront notamment de garnir la cagnotte. «Nous croyons bien atteindre ce montant. Il s'agirait de l'un des plus gros montants donnés par le tournoi de hockey à la Fondation», explique le président de l'événement, Alexandre Hubert. 

Les sommes recueillies pour la Fondation permettent de financer les centres spécialisés du Québec où sont soignés les grands brûlés. En plus des soins, ces centres permettent la réhabilitation physique des victimes de brûlures de même que des suivis psychologiques. «Lorsque j'étais à l'unité des grands brûlés, j'ai été suivi par une foule de médecins spécialistes. Ces gens-là sont des dieux», se souvient Lesage qui indique que lors de son séjour à l'hôpital, sa conjointe a pu être logée à très faible coût, 15 $ la nuit, grâce à la Fondation des grands brûlés.

700 000 $ en retombées économiques

La 25e édition du tournoi des pompiers entraînera des retombées économiques intéressantes pour Trois-Rivières. Les organisateurs affirment que l'événement annuel permet à sa ville hôte d'engranger des retombées qui oscillent dans les 700 000 $. «Les participants ne dépensent pas vraiment en bas de 500 ou 600 $ lors du tournoi», note Alexandre Hubert. 

La venue à Trois-Rivières des quelque 1200 hockeyeurs-pompiers en dehors de la saison touristique qui s'amorce normalement en juin est très intéressante pour les hôteliers. Tous les participants seront logés dans des hôtels de Trois-Rivières. L'organisme Tourisme Trois-Rivières a accompagné les participants et les hôteliers dans la recherche de chambres. Du côté du Delta, on voit d'un très bon oeil l'arrivée de cette visite prête à passer un bon moment à Trois-Rivières. «C'est pour nous un très bon week-end», souligne sans réserve la directrice générale du Delta, Joyce Godbout.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, est très heureux que sa ville accueille autant de hockeyeurs ce week-end et que le tournoi entraîne d'importantes retombées. «Le tourisme sportif est important pour nous. Voilà pourquoi un nouveau colisée de quatre glaces est pertinent pour Trois-Rivières», soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer