Vincent Godin lance un ultime cri du coeur

Vincent Godin... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Vincent Godin

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le jeune Vincent Godin ne lâche pas prise lorsqu'il est question de la dysphasie et de son projet de sensibiliser la population à ce trouble primaire du langage.

Il a de nouveau lancé un cri du coeur à la population et aux entreprises afin d'obtenir le financement nécessaire qui lui permettra de réaliser son projet de parcourir 90 kilomètres à la nage aux îles de la Madeleine. «Je suis un peu découragé car mon projet est un peu compromis. J'ai besoin de 1000 $ environ. En fait, je voudrais louer un véhicule récréatif pour me rendre à Chéticamp et réserver un motel. C'est pourquoi je sollicite les gens pour trouver quelqu'un qui acceptera d'être mon commanditaire majeur, qui sera prêt à plonger avec moi dans cette belle aventure. Mon objectif est de pouvoir mettre un visage sur la cause de la dysphasie et d'apporter des solutions aux problèmes rencontrés par ceux qui en sont atteints», a-t-il indiqué hier.

Le nageur de 19 ans souffre lui-même de dysphasie. Son souhait est en effet d'améliorer la qualité de vie des jeunes qui voudraient poursuivre leurs études au-delà du niveau secondaire.

À l'automne 2014, il avait prévu nager les 98 kilomètres séparant la Floride des Bahamas mais son projet a avorté en raison d'un manque de financement entre autres. Il ne veut pas revivre cette même déception. Cette fois-ci, son projet consiste à nager les 90 kilomètres qui séparent Chéticamp en Nouvelle-Écosse et Havre Aubert aux îles de la Madeleine. Son périple est programmé entre le 26 juillet et le 10 août. Il bûche sur le projet depuis deux ans. «Présentement, j'ai mon itinéraire, mon équipe, le lieu, le bateau. Je dois par contre me dépêcher à réserver des motels puisque c'est la haute saison. Même chose pour un véhicule récréatif. J'ai fait le tour des entreprises dans la région mais c'est difficile puisque je suis un particulier. Pourtant, j'ai des appuis du gouvernement par exemple du député Pierre Michel Auger. J'ai rencontré dans le passé Pauline Marois et dernièrement Philippe Couillard. La comédienne Guylaine Temblay m'encourage aussi; je la considère comme la marraine de mon projet. J'ai vraiment besoin de quelqu'un qui va croire à ma cause. Si j'étais millionnaire, je ne lancerai pas cet appel à la population», a-t-il ajouté.

Pour toute information à ce sujet, il suffit de consulter la page Facebook de Vincent Godin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer