Froid de canard, luge alpine et Foam Fest à Vallée du Parc

Malgré les précipitations de neige limitées, un froid... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré les précipitations de neige limitées, un froid de canard et un soleil rare comme un merle blanc, le bilan 2014-2015 de Vallée du Parc est plutôt encourageant. On voit ici un participant au Splash Challenge.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Même si les derniers skieurs et planchistes ont dévalé les pentes de la station Vallée du Parc en fin de semaine dernière, les gestionnaires de la montagne dressent déjà les grandes lignes du bilan de la saison 2014-2015.

Malgré un légère baisse de l'achalandage, conséquence des précipitations de neige limitées, du froid sibérien de février et du soleil plutôt discret de mars, l'arrivée d'une nouvelle clientèle dans le secteur Grand-Mère laisse tout de même espérer des années à venir florissantes.

Officiellement, la saison de ski s'est terminée lundi à Vallée du Parc. Si la température le permet, les amateurs pourront glisser une dernière fois sur les flancs de la montagne en fin de semaine prochaine, moyennant 10 $ taxes incluses par personne. Dans la négative, la directrice adjointe, Annie Brousseau, estime que la saison qui achève aura semé des fruits que l'avenir se chargera de récolter.

«Même si Dame Nature n'a pas été du côté de l'industrie du ski en général, par contre, pour nous, ça n'a pas été catastrophique, parce qu'on offrait d'autres produits qui, eux, ont accusé une légère hausse, entre autres les groupes corporatifs, party, réunions, activités diverses, sorties de groupe, etc. On a vu également une forte augmentation des groupes scolaires. En janvier et février, on recevait entre 200 et 500 jeunes tous les jours, ce qui nous a permis de combler des journées plus creuses», se réjouit Mme Brousseau.

En primeur cette année, la luge alpine a suscité «beaucoup d'engouement».

«L'an prochain, nous développerons davantage ce produit, car il nous permet d'attirer du monde de l'extérieur de la région de la Mauricie. Année après année, notre objectif est d'aller chercher du monde d'un petit peu plus loin que la Mauricie. Notre défi, c'est de diversifier nos produits pour remplir la station en fonction de tous les goûts», signale Mme Brousseau.

Dimanche, ce sont surtout les jeunes d'environ 14 ans qui ont goûté aux joies du ski de printemps lors de la spectaculaire activité Splash Challenge, durant laquelle les plus courageux sont invités à défier une mare d'eau bien déguisée au pied des pistes. Près de 70 personnes se sont inscrites à cette traversée qui, elle aussi, est appelée à prendre de l'expansion.

«Chaque année, l'activité est tellement demandée qu'on ne peut pas passer à côté. Cette année, nous avons atteint un record d'inscriptions. C'est tellement populaire, tellement prisé qu'on va chercher à grossir ça l'année prochaine», mentionne Mme Brousseau.

Enfin, outre les mariages et les réceptions, qui noircissent l'agenda de Vallée du Parc durant la saison estivale, la station de ski et de plein air accueillera pour la première fois le 29 août l'événement Foam Fest, une course «divertissante» à obstacles effectuée dans des structures gonflables recouvertes de boue et de mousse blanche. «À Vallée du Parc, le Foam Fest sera plus familial. S'il y a une course que je voulais chez nous, c'est vraiment cella-là. On attend pour l'occasion trois à quatre mille participants. C'est une première pour Vallée du Parc», conclut Mme Brousseau avec enthousiasme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer