Centraide récupère le Consortium en développement social

Réal Boisvert, vice-président de Centraide Mauricie, Me Jean... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Réal Boisvert, vice-président de Centraide Mauricie, Me Jean Boulet, président, et Julie Colbert, directrice générale, ont annoncé hier que Centraide Mauricie accueille dans ses bureaux le Consortium en développement social de la Mauricie.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Le Consortium en développement social de la Mauricie vient de se trouver un nouveau toit. Centraide Mauricie abrite dorénavant cet organisme.

Le consortium était logé dans les locaux de la Conférence régionale des élus de la Mauricie. La dissolution de cette organisation a fait en sorte que l'organisme devait trouver une solution de rechange.

«Centraide veut contribuer à rendre notre société plus juste et plus humaine. Le consortium est un lieu de concertation pour favoriser l'échange d'expertise en développement social», déclare Me Jean Boulet, président du conseil d'administration de Centraide Mauricie.

Le consortium est un regroupement de partenaires oeuvrant notamment dans les domaines de la formation, de la santé et de l'emploi. Par le biais de projets de comptoirs alimentaires, de logements collectifs et de transport collectif, le consortium a la mission d'intégrer la personne aidée dans sa communauté.

«Ce sont les communautés locales qui participent au développement de leur milieu. Si on se met ensemble, avec les partenaires, pour créer une synergie, on peut être en mesure de faire la différence», dit Réal Boisvert, vice-président de Centraide Mauricie.

Me Boulet rappelle que le rôle de Centraide est essentiel dans une région aux prises avec un fort taux de suicide. Les statistiques sur le nombre de prestataires d'aide sociale (20 500 pour une population de 266 000 habitants en août 2014) démontrent le travail qui reste à faire pour parvenir à soutenir ces gens souvent dans le besoin.

«Quand on sait que les gens ayant des prestations d'aide sociale consacrent 70 % de leurs revenus au logement, il en reste peu pour se nourrir et s'habiller», rappelle Me Boulet.

L'entente en développement social est valide jusqu'en mars 2016 et Centraide Mauricie va héberger le consortium et ses ressources humaines jusqu'à cette échéance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer