Environ 500 personnes attendues à la Journée mondiale de l'eau

Renée Levasseur, vice-présidente du Conseil central du Coeur... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Renée Levasseur, vice-présidente du Conseil central du Coeur du Québec de la CSN, Martine Chatelain, présidente de la Coalition Eau secours, Joan Hamel, membre de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine, Guy Rousseau, directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, et le chanteur Jean-François Bastien souhaitent attirer une belle foule dimanche à Trois-Rivières à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est dans un esprit festif que les organisateurs de la Journée mondiale de l'eau souhaitent réunir 500 citoyens sensibilisés à l'importance et à la préservation de cette ressource.

La Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau (Eau secours), le Conseil central du Coeur du Québec de la CSN, la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie et la Coalition trifluvienne pour une eau très saine s'unissent pour organiser cet événement qui aura lieu dimanche à Trois-Rivières. La Journée mondiale de l'eau débutera à 14 h par une marche qui prendra sa source au parc Champlain. Les participants déambuleront dans les rues du centre-ville et gagneront l'église Sainte-Cécile où un grand spectacle gratuit les accueillera dès 15 h.

La Coalition Eau secours profite de l'omniprésence de lacs et de rivières, en plus du fleuve Saint-Laurent, pour tenir cette fête en Mauricie.

«L'eau est au coeur des activités de la région. Les gens sont fiers de leur patrimoine de l'eau», estime Martine Chatelain, présidente d'Eau secours, lors d'une conférence de presse tenue hier après-midi.

Mme Chatelain rappelle que, malgré son rôle essentiel à la vie, l'eau ne reçoit pas toujours le traitement qu'elle mérite avec notamment le projet d'oléoduc de TransCanada Énergie Est et la tragédie de Lac-Mégantic survenue il y a près de deux ans.

«Les hydrocarbures ne font pas bon ménage avec l'eau. Salir nos sources d'eau, c'est mettre notre santé en jeu», affirme Mme Chatelin, en soulignant que l'eau est non seulement utile à la vie, mais elle est aussi un outil de plaisir avec les différentes activités de plein air qu'on peut y pratiquer comme la pêche, la voile et la baignade.

Guy Rousseau, directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, insiste sur l'apport incontournable de l'eau dans le développement de la Mauricie.

«L'eau a été essentielle à la création de notre région, de la traite de fourrure à l'hydroélectricité. Mais on l'a maltraitée et trop longtemps ignorée. On l'a prise pour acquise. Elle nous est restée fidèle. Mais pour combien de temps?»

Jean-François Bastien s'occupera de la portion musicale de la journée. Le chanteur, citoyen et père de famille se dit préoccupé par l'avenir de cette ressource et souhaite une belle mobilisation citoyenne. «Il est temps d'envoyer des signaux importants. On est rendu à une époque où on doit prendre position: ''Touche pas à mon eau!''», a lancé l'artiste.

Raôul Duguay, JiCi Lauzon, Fabiola Toupin, Guy Marchands et Baptiste Prud'homme font partie de la longue liste d'artistes qui seront de la fête à l'église.

Du côté de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine, on souhaite vivement qu'une belle proportion des 8000 signataires de la pétition contre la fluoration de l'eau potable à Trois-Rivières soit de la partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer