Agression au hockey: «Il ne faut pas attendre que quelqu'un soit tué»

Donald Martel... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Donald Martel

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(BÉCANCOUR) Le député caquiste de Nicolet-Bécancour se dit profondément choqué par les événements violents survenus samedi soir lors la période d'échauffement du match entre le Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon et le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston. Donald Martel souhaite que l'agresseur de Louis-Étienne Leblanc, Philippe Mailhot, soit traduit en justice.

«C'est vraiment choquant. Mes fils ont fait beaucoup de sport et moi aussi. J'aime beaucoup le hockey, mais quand on voit des incidents comme ça qui sont, de toute évidence, délibérés, planifiés et encouragés, moi je débarque», a affirmé le député de Nicolet-Bécancour.

Donald Martel ne voulait pas demeurer muet à la suite des événements de samedi qu'il qualifie de «déplorables» et qui l'ont profondément choqué. Il souhaite que la justice fasse son travail et que Philippe Mailhot du Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon subisse les conséquences de ses actes. Louis-Étienne Leblanc a d'ailleurs porté plainte hier à la Sûreté du Québec.

«Je fais confiance au système de justice, mais j'espère qu'il va être jugé sévèrement. Il ne faut pas attendre que quelqu'un soit tué d'un coup de poing avant de réagir», a estimé le député de Nicolet-Bécancour qui juge que l'agresseur devrait purger une peine de prison pour ses gestes de violence commis sur la glace. «Le témoignage de Louis-Étienne Leblanc m'a choqué. Voilà pourquoi je tenais à intervenir.»

Bien qu'il avoue être un grand amateur de hockey, Donald Martel ne prône pas les bagarres.

«Il n'y en aurait pas et j'aimerais le hockey autant», a-t-il noté.

«Dans la ligue nationale, on peut convenir que ça fait partie du sport. Mais qu'on encourage ça et qu'on en fasse la promotion, je débarque. Je trouve ça vraiment trop dangereux. Pour une bataille, ça prend deux volontaires. Ce qu'on a vu en fin de semaine, c'est un volontaire et un innocent. Il n'y a rien que M. Leblanc aurait pu faire qui mérite ces gestes.»

Mardi soir, la LHSAM a imposé de lourdes sanctions au Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon, excluant cette équipe du circuit.

Il faut dire que le Blizzard a été impliqué dans plusieurs épisodes de violence au cours des dernières saisons. Cette décision est saluée par Donald Martel.

«La ligue a agi de façon mature. Maintenant, c'est au système de justice de prendre les choses en main. Je n'ai aucune pitié pour le comportement de cet individu [Philippe Mailhot]», a soutenu Donald Martel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer