Carte électorale: la Mauricie et Montréal perdent une circonscription

Un projet de redécoupage de la carte électorale propose de faire disparaître... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Québec

Un projet de redécoupage de la carte électorale propose de faire disparaître deux circonscriptions à Montréal et en Mauricie, la circonscription de Saint-Maurice, pour en ajouter deux dans les régions de Laurentides et Lanaudière, où la population est en augmentation.

La présidente de la Commission de la représentation électorale, Lucie Fiset, a présenté mardi cette nouvelle mouture, qui devrait être en vigueur d'ici 2016, deux ans avant la prochaine élection générale.

Mme Fiset a déclaré que les circonscriptions de Mont-Royal et Outremont doivent être fusionnées, sur l'île de Montréal, tandis que celle de Saint-Maurice, qui regroupe actuellement Shawinigan et d'autres municipalités de la Mauricie, doit disparaître.

Si ce projet de carte électorale est adopté tel quel, la région de Montréal comptera 27 circonscriptions, tandis que la Mauricie en aura quatre.

Au nord de Montréal, deux circonscriptions seront créées, soit Les Plaines, qui intégrera des secteurs des circonscriptions de Masson et Mirabel, tandis que Prévost émergera de Bertrand et Rousseau.

Au total, les limites de 36 des 125 circonscriptions québécoises sont modifiées à des degrés divers dans le projet de carte électorale présenté par Mme Fiset qui, à titre de directrice générale des élections (DGE), préside la commission.

La loi électorale impose une modification des limites d'une circonscription lorsque sa population d'électeurs est supérieure ou inférieure de 25 pour cent à la moyenne québécoise.

Avec un nombre de 6 048 383 électeurs au 30 novembre 2014, au total dans les 125 circonscriptions, cette moyenne a été établie à 48 387 électeurs.

La version de la carte électorale actuellement en vigueur, qui a servi aux deux derniers scrutins, a été adoptée en 2011, au terme de débats amorcés trois ans plus tôt. Ses limites avaient été établies à partir du nombre d'électeurs de novembre 2007.

Plus de détails mercredi dans Le Nouvelliste

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer