Saguenay, une ville de secteurs

En avril 2004, le maire de Saguenay, Jean... (PHOTO MICHEL TREMBLAY, archives Le QUOTIDIEN)

Agrandir

En avril 2004, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, annonçait en séance publique que tous les résidents des villes fusionnées garderaient leur adresse.

PHOTO MICHEL TREMBLAY, archives Le QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) À Saguenay, le débat sur l'harmonisation des noms de rues ne s'est pas éternisé.

En avril 2004, le maire, Jean Tremblay, annonçait en séance publique que tous les résidents des villes fusionnées garderaient leur adresse. Ainsi, le regroupement de 2002 a formé la Ville de Saguenay. Mais pour leurs correspondances, les citoyens continuent d'habiter à Canton-Tremblay, Shipshaw, Lac-Kénogami, Laterrière, Jonquière, La Baie ou Chicoutimi.

Jeannot Allard, directeur des communications à Saguenay, mentionne que personne n'a relancé ce débat depuis une dizaine d'années.

«Nous avons gardé les adresses des anciennes municipalités», explique-t-il. «Personne n'a une adresse avec le nom de Saguenay.»

M. Allard sait qu'il existe de nombreux doublons dans les noms de rues à travers les sept municipalités fusionnées. «Nous en avons beaucoup, plusieurs dizaines, mais dans des villes différentes. Ça ne fait donc aucune espèce de mélange. C'est devenu normal de vivre comme ça ici.»

«La question revenait souvent après la fusion, mais plus maintenant», termine M. Allard. «Ça fait partie des moeurs.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer