Le dialogue rompu entre la Régie et Saint-Étienne-des-Grès

La Régie veut modifier la géométrie des cellules... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

La Régie veut modifier la géométrie des cellules d'enfouissement pour enfouir plus de déchets dans chacune d'elles.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Saint-Étienne-des-Grès) La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie a décidé de passer par les MRC de la région pour faire avancer son projet de modification des cellules d'enfouissement au lieu d'enfouissement technique (LET) de Saint-Étienne-des-Grès.

Les MRC ont reçu une résolution de la Régie pour leur demander de se prononcer sur la question, confirme le président de la Régie, René Goyette.

On sait que ce projet cause présentement d'importantes frictions entre la Régie et la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès qui a déjà menacé de prendre la voie des tribunaux dans cette affaire.

Le président Goyette justifie son geste auprès des MRC en expliquant ceci: «Si je veux aller en règlement d'emprunt, il faut que j'aille voir les MRC et qu'elles m'appuient. On a fait une demande à toutes les MRC (desservies par la Régie) pour avoir leur position» concernant le projet de remodelage de la forme géométrique des cellules, dit-il.

Ce projet, rappelons-le, vise à modifier la forme des cellules afin d'être en mesure d'enfouir plus de matières résiduelles dans chacune d'elles, ce qui permettrait d'éviter d'en construire de nouvelles et permettrait donc d'économiser.

La municipalité craint depuis le début que ce projet génère plus de bruit et plus d'odeurs qui incommoderaient les citoyens du secteur. Elle s'inquiète aussi que la capacité portante du sol face à l'ajout d'autant de tonnage puisque la cellule visée est près de la rivière Saint-Maurice.

Jusqu'à présent, Shawinigan s'est prononcée en faveur de ce projet, indique M. Goyette.

Le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry, a complètement refusé de commenter ce dossier hier. Invité à dire si les relations s'amélioraient avec la Régie, le maire Landry s'est limité à dire que «ça va plus mal. On ne discute même plus», résume-t-il.

«Quand j'ai amené cette résolution-là sur la table, l'autre jour, Robert Landry m'a fait comme commentaire que dans ce cas-là, il arrêtait de négocier. Mais dans les deux dernières années et demie, on a négocié quoi», questionne M. Goyette, «à part d'occasionner des frais à la Régie en faisant toutes sortes d'études et à chaque fois qu'on arrivait avec un complément d'information pour justifier notre demande, il arrivait tout le temps autre chose?», déplore-t-il.

Lorsque les MRC se seront toutes prononcées, «on verra ce qu'on va appliquer», indique René Goyette.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer