Les femmes se mobilisent contre l'austérité

Joanne Blais, directrice de la TCMFM, Linda Provençal,... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Joanne Blais, directrice de la TCMFM, Linda Provençal, du Centre de femmes L'Héritage de Louiseville, Loraine Dugas, du conseil central du Coeur-du-Québec de la CSN, Maude Labrosse, de Femmessor, et Chantal Dugré, du Centre de femmes de Shawinigan, lancent un appel à la mobilisation contre les mesures d'austérité.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À l'approche de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) lance un appel à la solidarité en opposition aux mesures d'austérité annoncées par le gouvernement. Cette année, le mouvement des femmes orientera ses interventions et ses revendications autour du thème «Femmes en marche pour l'égalité, solidaires contre l'austérité!», en considérant que les plans d'austérité menacent les acquis de l'égalité.

Dans cet esprit, la TCMFM se joint à la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui tient cette semaine une série d'actions contre l'austérité. La Table invite d'ailleurs la population à se joindre à une de ces manifestations ce vendredi 27 février à midi devant les bureaux des députés de Trois-Rivières Jean-Denis Girard (1500 rue Royale) et de Saint-Maurice Pierre Giguère (695 avenue de la Station à Shawinigan).

«Le gouvernement coupe en sécurité alimentaire, dans l'aide sociale, l'aide à l'emploi, l'éducation, la santé, le développement local et régional, en environnement, en logement, en culture, dans les services aux personnes ayant des limitations fonctionnelles, en transport...; et il augmente les tarifs d'électricité et des services de garde», énumère la directrice de la TCMFM Joanne Blais, inquiète des conséquences de ces mesures pour la population, et particulièrement pour les femmes.

«Les femmes sont parmi les groupes les plus vulnérables, qui vivent davantage les impacts de la pauvreté dans notre région. On sait aussi que dans notre région les femmes sont plus vieillissantes, plus seules et plus pauvres, et toutes ces hausses de tarifs et ces coupes, particulièrement en santé et services sociaux, sont davantage ressenties par elles. Il faut crier notre indignation et amener cette indignation à se transformer en mobilisation», plaide Mme Blais.

Plusieurs activités

La Journée internationale des femmes sera soulignée au coeur de nombreuses activités un peu partout dans la région. La série de rendez-vous qui s'étendront sur plusieurs jours sera inaugurée le samedi 7 mars de 13 h à 16 h à Espace Shawinigan. On procédera alors au lancement international de la Marche mondiale des femmes. Rappelons que le rassemblement provincial de cette marche, tenue tous les cinq ans depuis 1995, est prévu à Trois-Rivières le 17 octobre et qu'on y attend entre 10 000 et 15 000 personnes.

La veille, le 6 mars, le Centre de femmes L'Héritage aura présenté une journée thématique sur la Marche mondiale des femmes 2015 à la salle communautaire de Louiseville. Le 8 mars comme tel, quelques activités locales sont au programme, dont un brunch au profit de Femmes de Mékinac au restaurant Au Petit palace, et un souper-spectacle avec Laurence Hélie organisé par Le Toit de l'amitié au Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque.

Toujours le 8 mars, la population est invitée à la Marche contre l'austérité à Trois-Rivières à compter de 10 h. Les participants pourront se réunir dans le stationnement jouxtant le poste de police du boulevard des Forges (coin Papineau) pour marcher jusqu'au rassemblement au parc Champlain. Cette marche a pour but de souligner la Journée internationale des femmes, mais aussi de «manifester contre tous les effets négatifs des mesures d'austérité du gouvernement Couillard envers les femmes».

D'autres activités sont prévues le 9 mars (cours/atelier à la Maison Le Far) et le 12 mars, dont une conférence sur les agressions sexuelles contre les personnes aînées présentée par l'AREQ à l'Oriflamme, un 5 à 7 pour femmes d'affaires organisé par Femmessor, un café-rencontre, un souper et un spectacle organisés par Comsep à la Maison de la culture, et une soirée spectacle avec représentation des Monologues du vagin à la Rose d'or, présenté par la CSN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer