Des records de froid fracassés en Mauricie

Les travailleurs du chantier de démolition de l'église... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Les travailleurs du chantier de démolition de l'église Saint-Philippe doivent composer avec de très basses températures.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) La région a connu, encore une fois mardi, une matinée glaciale qui a même fracassé les records. Les températures ont oscillé entre -26 degrés Celsius à Trois-Rivières et -37 °C à La Tuque, signe que l'hiver est encore bien présent.

Best, une chatte qui a été de passage... (Photo: SPA Mauricie) - image 1.0

Agrandir

Best, une chatte qui a été de passage cet hiver à la SPA Mauricie, a été lourdement affectée par le temps froid. Il s'agit du cas le plus grave de la SPA cette année. Heureusement, elle s'est rapidement trouvé une famille pour prendre soin d'elle.

Photo: SPA Mauricie

«Si on regarde la région dans son ensemble, ce sont des températures records ce matin (mardi)», confirme d'entrée de jeu André Cantin, météorologue pour Environnement Canada.

Il a fallu remonter à 1914 pour voir une température aussi froide en Haute-Mauricie. Le record pour un 24 février était établi à -37,2 °C. Mardi, le thermomètre indiquait -37,9 °C.

À Trois-Rivières, bien que la température était une dizaine de degrés plus «chaude», le record des années 70 établi à -25 °C a également été battu. Il s'agit d'une situation rare, mais pas exceptionnelle selon l'expert.

«C'est un événement rare puisqu'il faut remonter presque 40 ans en arrière pour avoir de telles températures. C'est loin d'être normal, mais ce n'est pas quelque chose qu'on peut qualifier d'exceptionnel. Ce n'est pas du jamais vu».

Les citoyens devront prendre leur mal en patience puisque Environnement Canada ne prévoit pas de redoux avant la mi-mars. Les températures des deux prochaines semaines resteront encore sous les normales de saison, soit -3 °C le jour et -14 °C la nuit.

Par ailleurs, la fin de semaine devrait être un peu plus clémente que les derniers jours, avant un autre début de semaine glaciale pour la relâche scolaire.

«Cette semaine on demeure encore 5 à 6 degrés sous les normales. On devrait approcher les températures plus normales pour la fin de semaine, samedi et surtout dimanche. Il va y avoir un vent du sud-ouest et des conditions assez ensoleillé. Ce sera agréablement comparativement à ce que l'on connaît présentement», note M. Cantin.

«Par contre, au début de la semaine prochaine, il y a un système qui va remonter la côte est américaine et ça va ramener des vents forts du secteur nord et pousser de l'air froid à nouveau. Alors, il faut s'attendre à un autre début de semaine assez froid, avant de revenir plus près des normales», a-t-il ajouté.

Les centres de ski un peu moins populaires

Lorsque le froid polaire persiste pendant des semaines, les centres de ski perdent un peu en popularité. Même si la situation n'est pas catastrophique, on croise les doigts pour que Dame Nature collabore pleinement à la semaine de relâche.

«C'est certain qu'il a fait froid et on ne se cache pas qu'on n'est pas le sport numéro un quand il fait froid, mais on est quand même chanceux parce qu'on a beaucoup de groupes scolaires. Les journées où il n'y a pratiquement personne, ce n'est pas arrivé [...] Ça pourrait être mieux, mais ce n'est pas désastreux», a confirmé Annie Brousseau, directrice adjointe de Vallée du Parc.

Selon elle, les gens en ont assez de ne pas sortir, alors ils s'habillent très chaudement et ils vont quand même skier, mais moins longtemps.

À Ski La Tuque, les gens se sont fait beaucoup plus discrets depuis le début du mois de février.

«Il y a certains soirs où il n'y a personne. On reste sur place parce qu'on est ouvert, mais les employés sont au chaud et ils attendent les gens. C'est ma quinzième saison et on a déjà eu froid, mais pas des froids qui persistent aussi longtemps», note le directeur de Ski La Tuque, Guy St-Arnaud.

Contrairement à Vallée du Parc, les quelques redoux n'ont pas ramené les skieurs en quantité dans les pentes latuquoises.

«On a eu certaines journées où il a fait plus doux comme dimanche, mais les gens n'étaient pas au rendez-vous. Est-ce que les gens ont délaissé le ski où ils ont peur d'avoir trop froid?», se questionne M. St-Arnaud.

Dans un cas comme dans l'autre, on souhaite que la température de la semaine de relâche - une semaine fortement achalandée dans les centres de ski - soit plus clémente.

«C'est certain que ça pourrait finir l'année en beauté. On veut surtout que les jeunes en profitent», a mentionné Guy St-Arnaud.

Protéger les animaux

Les petites bêtes à poils sont également à risque lors des grands froids. Il est préférable de garder les chats et les chiens à l'intérieur afin d'éviter qu'ils souffrent d'engelures. Ces dernières pourraient faire perdre des bouts d'oreilles ou de la queue à votre animal. L'an dernier la SPA Mauricie a reçu une douzaine de bêtes qui souffraient d'engelures.

«C'était vraiment exceptionnel. Je ne crois pas qu'on soit rendus à ce niveau-là cette année [...] Il faut dire qu'ils ne sont pas amenés ici pour ce genre de problème-là. Ils sont amenés ici parce qu'ils ont été récupérés, mais au fil du temps on voit apparaître la nécrose, ça peut prendre une semaine ou dix jours», a précisé Serge Marquis, directeur général de la SPA Mauricie.

Ce dernier mentionne également que tous les animaux à poils courts ne devraient pas être plus que 30 ou 45 minutes à l'extérieur.

Des travailleurs au froid

Le froid n'épargne pas les travailleurs de la construction, dont ceux qui oeuvrent actuellement sur le chantier de la démolition de l'église Saint-Philippe. Si les travaux se déroulent plus lentement ces jours-ci, la Ville estime que l'ancien bâtiment religieux devrait être entièrement démoli la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer