Maisons neuves: le style contemporain a la cote

L'entrepreneur Paul Dargis estime que la Grande tournée... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entrepreneur Paul Dargis estime que la Grande tournée des maisons neuves de l'APCHQ permet de tisser des liens avec les futurs propriétaires et ainsi de partir du bon pied une relation de confiance indispensable à tout projet de construction résidentielle.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les futurs propriétaires et les acheteurs en herbe ont profité, en fin de semaine, des derniers kilomètres de la 15e édition de la Grande tournée des maisons neuves de la Mauricie, au cours de laquelle une quarantaine de résidences fraîchement construites ont ouvert leurs portes au public.

Organisée par l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) de la région Mauricie-Lanaudières, cette activité aura été l'occasion pour les curieux de lever le voile sur les tendances branchées en matière d'architecture et de décoration intérieure, et pour les entrepreneurs de tisser des liens avec une nouvelle clientèle.

«Avant d'acheter une maison ou de se faire construire, ça prend un coup de coeur pour la maison, mais également pour l'entrepreneur», souligne Paul Dargis des Habitations Paul Dargis inc. À son avis, la Grande tournée des maisons neuves est un espace de rencontre idéal pour, certes, mettre ses produits en relief, mais également se mettre en rapport direct avec d'éventuels proprios. «On se doit de participer à cet événement, on ne peut pas passer à côté, car c'est un must», signale-t-il.

Durant les deux fins de semaine de la Grande tournée, M. Dargis dit avoir accueilli chez lui environ 35 visiteurs tous les jours. Un investissement de temps car, dans les semaines ou les mois à venir, certains décideront de passer de la parole aux actes et contacteront officiellement l'entrepreneur afin de concrétiser leur rêve en chair et en béton.

«Un des clients à qui j'ai construit une maison l'an passé m'a confié qu'il a découvert mes produits lors de la Grande tournée. Il est tombé en amour avec le produit, il est tombé en amour avec le secteur, il est tombé en amour avec le gars [rires]. Car ce n'est pas juste une question de produit, il faut faire confiance à l'entrepreneur», estime M. Dargis.

De Shawinigan à Bécancour, en passant par Trois-Rivières, ils ont donc été nombreux à se pourlécher le rêve devant les condominiums, les maisons jumelées et les résidences unifamiliales participantes. Au grand plaisir de Sylvain Bourdeau, qui évolue dans le domaine de la construction depuis plus de 30 ans et qui est, par le fait même, à la page des nouvelles vagues en vogue et des besoins changeants exprimés par les consommateurs. Ainsi, un virage à 180 degrés vers le style urbain aux accents contemporains est de mise à Trois-Rivières. Pour combien de temps? La mode bouge parfois si rapidement que les chefs de chantier doivent constamment se renouveler.

«Depuis trente ans, les modes ont beaucoup évolué. Depuis quelques années, le contemporain est partout, à l'extérieur comme à l'intérieur. J'ai peur que tantôt ça va se démoder plus vite et qu'on pourra mettre une date sur ces maisons-là. Le contemporain, dans dix ans, sera-t-il encore populaire? Je ne sais pas», souligne M. Bourdeau.

À surveiller, des éléments nouveaux devraient se retrouver dans la liste de demandes des acheteurs de demain, entre autres des planchers chauffants au sous-sol et dans le garage, des concepts de surface dite à aire ouverte, des plafonds de neuf pieds de haut et beaucoup de fenestration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer