Le Fonds Étoiles de Mère créé spécialement pour deux jeunes orphelins

Stéphanie Renière, l'instigatrice de la mobilisation pour venir... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Stéphanie Renière, l'instigatrice de la mobilisation pour venir en aide à deux jeunes orphelins.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Une semaine après avoir lancé un vibrant appel à la solidarité pour venir en aide à deux orphelins de la région, Stéphanie Renière a créé en partenariat avec le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières le Fonds Étoiles de Mère, une façon de pérenniser le soutien apporté au jeune homme de 19 ans de même qu'à sa petite soeur de 8 ans.

Depuis près d'une semaine, Stéphanie Renière reçoit une multitude de dons, tant la population a été touchée par le triste sort des deux jeunes, orphelins depuis le décès de leur mère emportée par le cancer le mois dernier. Deux ans plus tôt, leur père les quittait.

«Je suis complètement submergée de dons. Rapidement, je me suis rendu compte que je devais trouver une structure», explique Stéphanie Renière, l'instigatrice du projet, qui avoue avoir été grandement aidée par l'ancienne députée de Trois-Rivières, Danielle St-Amand.

La réponse du public est telle que Mme Renière souligne n'avoir presque pas travaillé depuis trois jours, alors que la Saint-Valentin approche à grands pas pour cette jeune fleuriste. Lors de l'entrevue de jeudi, elle était régulièrement interpellée par des donateurs.

«Je n'aurais jamais pensé que les dons allaient prendre une telle ampleur.»

Les personnes qui désirent venir en aide aux deux jeunes orphelins peuvent désormais le faire via le site de la Pédiatrie sociale de Trois-Rivières, au cpstr.org/dons, en cliquant sur l'onglet «Faites un don», sous le titre «Don en ligne». Une fois sur la page de www.canadahelps.org/fr/dn/5234, il ne suffit que de sélectionner le Fonds Étoiles de Mère, puis d'inscrire ses informations personnelles.

«La création du fonds dédié permet de rassurer les gens. C'est en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale et les dépenses devront être approuvées par un conseil d'administration», précise Mme Renière.

Il est toutefois toujours possible de communiquer avec Stéphanie Renière afin d'aider les deux jeunes orphelins en lui écrivant à: info@fleursillico.ca.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer