«Je suis Raïf» à Trois-Rivières

Raif Badawi... (PHOTO D'ARCHIVES)

Agrandir

Raif Badawi

PHOTO D'ARCHIVES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

Les Trifluviens auront l'opportunité de faire résonner leur voix en écho aux milliers d'autres qui, à travers le monde, appellent à la libération de l'écrivain et blogueur saoudien Raïf Badawi, condamné par Riyad à 1000 coups de fouet - à raison de 50 coups à chaque vendredi - et à 10 ans de prison pour avoir milité en faveur d'une libéralisation morale de l'Arabie saoudite.

Le 4 février prochain, à compter de 19 h 30, les citoyens sont invités par Amnistie internationale à se déplacer devant les portes de la Vieille prison de Trois-Rivières, sise à l'arrière du Musée québécois de culture populaire ayant pignon au 200, rue Laviolette, pour une vigie à la chandelle.

Afin de rappeler le rôle positif des médias sociaux dans le mouvement de solidarité qui se manifeste actuellement en faveur de M. Badawi, Amnistie internationale suggère d'utiliser une application chandelle sur son appareil mobile.

Les personnes intéressées à participer à la campagne de libération de Raïf Badawi pourront également visiter le site Internet www.jesuisraif.ca.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer