Près de la moitié des compteurs intelligents installés en Mauricie

L'installation des nouveaux compteurs intelligents d'Hydro-Québec devrait être... (Photo: La Presse)

Agrandir

L'installation des nouveaux compteurs intelligents d'Hydro-Québec devrait être complétée au printemps.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'installation des compteurs de nouvelle génération, ou compteurs intelligents, par Hydro-Québec devrait être complétée dès ce printemps, tant au Québec qu'en Mauricie, a indiqué lundi la porte-parole, Nathalie Vachon.

À Trois-Rivières, 36 000 compteurs intelligents ont été installés alors que l'objectif visé est de 70 000, dit-elle.

Le déploiement est presque complet à Nicolet, où près de 4000 compteurs seront installés et à Bécancour où l'on en compte quelque 6000.

En Mauricie, la Société d'État doit installer 150 000 compteurs. La moitié du déploiement est complétée dans la région, dit-elle.

Selon Mme Vachon, seule une «infime partie» des clients opposent une résistance à ce changement. La porte-parole rappelle d'ailleurs qu'il peut être dangereux, pour un citoyen, de barricader son ancien compteur pour éviter le changement. S'il perfore l'embase, cela peut impliquer notamment des risques d'électrocution.

Cette dernière rappelle qu'il est toujours possible de se prévaloir d'une option de retrait. Toutefois, cela implique des frais annuels de 60 $ pour le relevé du compteur.

Alors que certains cas d'incendies ont été associés, ailleurs au Canada, à l'installation des nouveaux compteurs intelligents, Mme Vachon indique que cela ne touche pas le Québec. «Ils utilisent une technologie ou un fournisseur différents», dit-elle. «Au Québec, on a un processus d'homologation qui est très rigoureux, qui est même reconnu dans l'industrie comme un des plus rigoureux en Amérique du Nord», dit-elle.

Depuis qu'Hydro-Québec a amorcé l'installation de ses compteurs intelligents, certaines plaintes ont été portées à l'attention des médias à l'effet que le compte d'électricité avait augmenté.

Mme Vachon rappelle que l'hiver 2013-14 a été «particulièrement rigoureux. On a même eu des records de froid qui ont fait en sorte d'augmenter la consommation d'une majorité de clients. L'hiver a été «plus long et plus froid», dit-elle. Or, le chauffage compte pour environ 50 % de la facture, rappelle-t-elle, d'où une augmentation de la consommation électrique.

Selon elle, «la perception est doublement faussée pour les gens qui sont à versements égaux. Les gens qui paient à chaque mois leur facture réelle se rappellent de l'hiver froid alors qu'au mode de versements égaux, la période de révision est de juillet à octobre, donc les gens ne se rappellent pas nécessairement qu'il a fait froid», plaide-t-elle.

La porte-parole d'Hydro-Québec indique que l'installation des compteurs intelligents aura des avantages, à commencer par des économies anticipées de 80 millions $ par année pour la société d'État. Ces compteurs permettront de détecter les pannes de façon plus précise et plus rapide.

Il n'y aura plus de consommation estimée, comme ça se faisait auparavant, explique Mme Vachon. Finalement, en se rendant sur le site d'Hydro-Québec sous l'onglet «Espace client», les citoyens pourront examiner leur consommation électrique presque en temps réel, ce qui peut présenter des avantages pour les personnes désireuses de faire des économies.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer