• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Conservatoires: la ministre David veut plus d'étudiants étrangers et de philanthropes 

Conservatoires: la ministre David veut plus d'étudiants étrangers et de philanthropes

La ministre de la Culture Hélène David... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La ministre de la Culture Hélène David

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
QUÉBEC

La ministre de la Culture, Hélène David, veut augmenter les revenus des conservatoires par l'accueil d'étudiants étrangers et la philanthropie. Mme David a complété avant Noël une tournée des conservatoires de musique, dont cinq dans les régions, qui avaient été menacés de fermeture.

Mercredi, Mme David a affirmé qu'un plan touchant les aspects académiques et financiers des conservatoires est en préparation.

Selon la ministre, il est possible de maintenir les conservatoires en région. Elle estime notamment que les revenus de ces institutions pourraient augmenter en haussant le nombre d'étudiants qui les fréquentent.

«Je suis un petit peu ambitieuse pour les conservatoires, je voudrais qu'il y ait une façon de financer qui permette d'avoir plus de recrutement qu'on a là, qu'on n'échappe vraiment personne à la grandeur du Québec, qui ont énormément de talent musical», a-t-elle dit.

Une des hypothèses envisagées consisterait à utiliser la notoriété d'anciens étudiants des conservatoires, comme le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin et la chanteuse Marie-Nicole Lemieux, pour attirer des candidats de l'étranger.

«Ce sont des produits absolument exceptionnels sortis des conservatoires, alors on peut, Marie-Nicole vient du Saguenay, et donc non seulement il ne faut pas en échapper, mais en 2015, il faut vraiment internationaliser encore plus.»

Mme David croit que des partenariats avec d'autres écoles étrangères et une participation plus grande de philanthropes faciliteraient l'atteinte de cet objectif.

Après avoir demandé en juin un plan de retour à l'équilibre budgétaire des conservatoires, en raison d'un déficit de 14 millions $, Mme David avait affirmé en octobre qu'il n'était pas question de fermer ces institutions régionales, ce qui avait été perçu par l'opposition comme un recul du gouvernement. Selon Mme David, c'est plutôt le conseil d'administration du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec qui avait envisagé la fermeture des antennes régionales, sans étudier d'autres hypothèses.

La menace planant sur les conservatoires de Rimouski, Trois-Rivières, Val-d'Or, Saguenay et Gatineau avait entraîné une mobilisation dans les régions visées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer