Le Dr Labbé veut reprendre son droit de pratique rapidement

Le docteur Jean-Charles Labbé lors d'un de ses... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Le docteur Jean-Charles Labbé lors d'un de ses passages au palais de justice.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Au lendemain de l'annonce de sa radiation temporaire par le Collège des médecins, le Dr Jean-Charles Labbé a tenu, jeudi, à rassurer sa clientèle sur son avenir professionnel.

«Je suis en démarches actuellement avec le Collège des médecins et mon avocat pour pouvoir reprendre mon droit de pratique le plus rapidement possible. J'espère même pouvoir recommencer au cours des prochaines semaines. Dès qu'une date sera fixée et qu'il y aura des développements, je m'engage à diffuser l'information à mes patients qui appelleront à la clinique», a-t-il déclaré jeudi après-midi.

Le médecin, qui compte plusieurs démêlés judiciaires en raison de sa dépendance à l'alcool, est en effet sorti de prison tout juste avant Noël. On se rappellera qu'il avait été condamné à une peine de six mois de prison pour des voies de fait et menaces contre ses voisins, des voies de fait contre un policier de Trois-Rivières et des bris d'engagement et de probation.

Il soutient qu'il se porte bien, qu'il a vaincu sa dépression et qu'il est abstinent depuis maintenant six mois. «Mon moral est bon même si j'ai des préoccupations professionnelles évidement. J'ai eu beaucoup d'appels de mes patients. Ils sont inquiets. Il y a même des rumeurs qui ont circulé à l'effet que je quittais le Québec pour pratiquer en Floride. J'ai appris aussi que certains de mes patients avaient eu un service inadéquat ailleurs», a-t-il tenu à préciser.

Dès qu'il pourra reprendre sa pratique, le médecin promet «que sa clientèle (patients et entreprises) peuvent s'attendre à recevoir la même qualité de services que dans le passé».

Pour l'instant, il lui est cependant interdit de pratiquer la médecine. Sa radiation effective jusqu'à ce que le conseil de discipline ait rendu une décision sur la plainte portée contre lui par le syndic de son ordre professionnel pour état incompatible avec l'exercice de sa profession et entrave au travail d'un officier du Collège. Selon Leslie Labranche, porte-parole du Collège des médecins, ces audiences pourraient avoir lieu au printemps. Le Dr Labbé espère être en mesure de les devancer et de faire lever sa radiation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer