La vague de froid se poursuit

Il a fait un véritable froid de canard... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Il a fait un véritable froid de canard jeudi.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(La Tuque) Les experts l'avaient bien prédit, la nuit de mercredi à jeudi devait être la plus froide de la semaine et la région l'a bien senti jeudi matin. Les températures, qui n'ont pas battu de record, variaient entre -36 degrés Celsius à La Tuque et -33 degrés Celsius à Trois-Rivières, sans compter le facteur éolien. Les citoyens devront prendre leur mal en patience parce que, malgré un moment de répit prévu vendredi, le froid s'installera à nouveau pour tout le week-end et le début de la semaine prochaine.

«Vendredi, ça s'améliore avec les nuages et la neige qui vont arriver sur la région et sur une bonne partie du Québec», a expliqué André Cantin, météorologue pour Environnement Canada.

Les températures ont grimpé dans la journée de jeudi et au courant de la nuit pour en arriver vendredi à un maximum avoisinant les -10 degrés Celsius dans la région. «C'est quand même sous les normales de saison», a fait remarquer M. Cantin.

Les amateurs de plein air, mis à part quelques irréductibles, étaient plutôt discrets, jeudi, alors que Dame Nature leur a servi encore une journée glaciale. Toutefois, le malheur des uns fait certainement le bonheur des autres. 

Pour le club motoneige La Tuque, même si le froid ralentit temporairement les ardeurs de certains motoneigistes, il permet une bonne qualité des sentiers.

«C'est certain qu'à -38 degrés Celsius les motoneigistes sont moins tentés de sortir. Par contre nos sentiers ont été surfacés à 80 %, et ils sont très beaux. Il faut faire attention aux roches à certains endroits, mais c'est minime», a confirmé le président du club Claude Gagnon, qui souhaite par-dessus tout une bonne bordée de neige. Il faut dire qu'on accuse déjà plusieurs semaines de retard comparativement à la saison dernière.

Chez Pièces d'auto La Tuque, la période de grand froid représente de bonnes affaires. On parle de près de 50 % des ventes de batterie annuelle qui sont faites à cette période de l'année. 

«Ce n'est pas juste dans les batteries, c'est également les chauffes-moteur et tout ce qui est connexe à l'hiver», note Philippe Sergerie, copropriétaire de l'entreprise.

Ce dernier a aussi fait remarquer les erreurs fréquentes de certains automobilistes, comme négliger l'entretien chez le garagiste. «C'est important d'avoir un chauffe-moteur branché plusieurs heures à l'avance. Il faut aussi une bonne batterie chargée à 100 % et un bon entretien chez le garagiste c'est primordial. Avec tout ça, c'est sûr que la voiture démarre le matin», affirme M. Sergerie.

Au CAA-Québec, jeudi en fin d'après-midi, le nombre de demandes d'assistance avait déjà dépassé celui de mardi. Plus de 500 appels ont été logés jeudi, la plupart pour du survoltage.

Le Service incendie de la Ville de La Tuque rappelle qu'il faut faire preuve vigilance lorsqu'on branche son véhicule. Les pompiers ont dû intervenir pour des feux de véhicules. 

«On a eu deux appels en lien avec les installations de chauffe-moteur. [...] On a eu aussi un feu de cheminée», a confirmé Serge Buisson, directeur du service de sécurité incendie de La Tuque.

D'ailleurs les pompiers travaillent fort en prévention concernant les rallonges électriques et le chauffage en cette période de l'année très froide. Les citoyens doivent être prudents. 

«Avec le chauffage au bois, les gens sont portés à chauffer plus et il faut faire attention de ne pas surcharger la capacité des appareils», souligne Alexandre Bilodeau, capitaine à la prévention.

Ce dernier rappelle également qu'il ne faut pas tenter de chauffer l'intérieur de la maison avec des chaufferettes au gaz, des équipements de cuisson, ou des appareils qui ne sont pas homologués. 

Les températures froides seront de retour pour le week-end. Rassurez-vous, les experts ne parlent pas de froid extrême. «Le froid va se poursuivre jusqu'en milieu de semaine prochaine. Mercredi, on va avoir des températures beaucoup plus près de la normale. Par contre, les minimums la nuit vont toujours être en bas de -20», a conclu le météorologue d'Environnement Canada.

Des records dans la province

Quand on se compare, on se console. Les gens de la région qui n'en peuvent plus du froid n'ont qu'à penser aux gens de Sept-Îles qui ont eu droit, jeudi, à la matinée la plus froide depuis 55 ans. Le mercure a chuté à -37,2 degrés Celsius, fracassant le record de -31,7 degrés Celsius ressentis le 8 janvier 1960. À Fermont, le thermomètre affichait -37 °C jeudi matin et jusqu'à -51 en additionnant le facteur vent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer