Attentats au Charlie Hebdo: «C'est horrible, tout court»

Les attentats perpétrés mercredi au journal Charlie Hebdo de Paris, et... (Caricature de Jean Isabelle, Le Nouvelliste)

Agrandir

Caricature de Jean Isabelle, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les attentats perpétrés mercredi au journal Charlie Hebdo de Paris, et qui ont fait douze morts dont les célèbres caricaturistes et rédacteurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous, secouent toute la communauté journalistique. À Trois-Rivières, le caricaturiste du Nouvelliste Jean Isabelle s'est dit profondément choqué du geste posé par de présumés terroristes à l'encontre du média français.

«La caricature est essentielle en information, tout comme... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

«La caricature est essentielle en information, tout comme l'éditorial, la nouvelle. C'est à prendre avec un grain de sel, mais c'est aussi là pour faire réfléchir les gens...» - Jean Isabelle, caricaturiste au Nouvelliste depuis 21 ans.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

«C'est horrible, tout court. Tout comme n'importe quel autre drame de la sorte. Mais là, on s'attaque à un symbole, à un phare de la démocratie, qui est la liberté d'expression. Les gens qui commettent ces actes ne savent tout simplement pas ce que c'est que la démocratie», croit M. Isabelle. 

Caricaturiste au Nouvelliste depuis 21 ans, Jean Isabelle suit toujours le travail des collègues des autres médias, et admirait particulièrement le travail de Wolinski. «J'admirais son audace. En France, et en Europe en général, les caricaturistes vont assez loin dans leur travail. Wolinski était comme ça», souligne-t-il.

Du même coup, M. Isabelle dit avoir une pensée pour la communauté musulmane qui subit les conséquences des actes de ces personnes qui disent agir au nom de leur religion. 

«La très grande majorité des musulmans sont corrects et tempérés, ils réfléchissent et agissent en société de façon civilisée. Ces quelques cas isolés font tout simplement honte à la nature humaine», soutient Jean Isabelle.

Bien qu'il n'ait jamais fait l'objet de représailles physiques, Jean Isabelle raconte qu'il lui arrive parfois de recevoir des plaintes de gens qui prennent souvent la caricature au premier degré, sans chercher à voir le message véhiculé derrière. 

«Selon moi, la caricature est essentielle en information, tout comme l'éditorial, la nouvelle. C'est à prendre avec un grain de sel, mais c'est aussi là pour faire réfléchir les gens, pour embellir le quotidien ou encore apporter une vision humoristique du point de vue de la personne ordinaire qui subit les politiques et l'actualité sans pour autant en faire

l'analyse poussée», croit Jean Isabelle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer