Les pourvoyeurs prient sainte Anne

Par endroit, l'eau de la rivière Sainte-Anne est... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Par endroit, l'eau de la rivière Sainte-Anne est toujours libre de glace, retardant le coup de départ de la pêche aux petits poissons des chenaux.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) Si les prévisions d'Environnement Canada s'avèrent inexactes, les pourvoyeurs et amateurs de petits poissons des Chenaux devront certes prier sainte Anne pour que le temps froid épaississe suffisamment la glace afin de recevoir les premières cabanes de pêche. Malgré le temps clément qui sévit depuis les derniers jours, le président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux, Steve Massicotte, garde espoir de lancer la saison 2014-2015 au plus tard le 31 décembre.

Avec le secours hivernal de Dame nature, le village devrait donc commencer à s'ériger dès le 30 décembre.

«On maintient le cap si le froid est présent dans la nuit de dimanche à lundi. On plantera d'autres poteaux et on installera les fils électriques. Le 30 décembre, on procédera à l'installation des chalets de pêche pour que la saison décolle le 31. Le village prendra forme avec le froid qui s'en vient», espère M. Massicotte, en soulignant qu'à certains endroits, la couche de glace atteint déjà 38 centimètres. Sous le pont qui enjambe la rivière Sainte-Anne, l'eau coulait toujours, hier, libre d'embâcle.

Par mesure préventive, l'Association des pourvoyeurs invite la population à communiquer avec elle à partir du 31 décembre pour s'assurer que les conditions de pêche sont optimales. On peut rejoindre l'association au 418-325-2475.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer