Météo: des activités à l'eau

La Ville de Trois-Rivières a fermé ses patinoires... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Ville de Trois-Rivières a fermé ses patinoires en prévision de la pluie qui devrait s'abattre sur la région pour les prochaines 48 heures.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ce sont tout près d'une trentaine de millimètres de pluie qui sont attendus sur la région au cours des prochaines 48 heures. Ces prévisions météo pluvieuses et le mercure frôlant les 6 degrés Celsius à l'occasion de Noël forcent les différentes attractions hivernales de la région à garder le nez dans la fenêtre pour décider de ce qu'il adviendra des activités au cours des prochains jours.

C'est d'ailleurs le cas du côté de Sainte-Anne-de-la-Pérade, où on ne savait toujours pas, mardi, si la saison de pêche au poulamon pourrait bel et bien ouvrir le 26 décembre, tel que prévu. Devant les prévisions maussades d'Environnement Canada, la décision sera prise l'après-midi de Noël, soit moins de douze heures avant ce qui doit être l'ouverture officielle.

«Nous sommes capables d'installer plusieurs chalets le 25 en après-midi, si on décide d'ouvrir. Peu importe ce qui va se produire, c'est certain qu'on n'aura pas 500 chalets sur la rivière le 26, mais si les conditions le permettent, il y en aura quand même plusieurs qui seront disponibles», souligne Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, rappelant qu'étant donné que la saison se termine généralement le 15 février, un ou deux jours de retard ne sont pas encore considérés comme dramatiques pour les pourvoyeurs.

La station de ski Vallée du Parc, qui devait être ouverte mercredi, a choisi de fermer ses portes devant les prévisions peu encourageantes. Une décision tout de même difficile à prendre pour la direction, qui devait tenir sa traditionnelle journée des pères Noël, où plusieurs familles pouvaient ainsi bénéficier d'une activité à l'extérieur. Selon la directrice adjointe, Annie Brousseau, tout porte à croire que la station sera ouverte le 26 décembre pour la journée du Boxing day, où les billets seront offerts à 50 % de rabais.

Au Domaine de la forêt perdue de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, les conditions étaient encore très bonnes mardi. «Il y a souvent des miracles qui se produisent à Noël», lançait en riant Thérèse Deslauriers, qui invitait les gens à téléphoner chaque jour dès 7 h le matin pour connaître les conditions des sentiers, qui peuvent être appelées à changer lors de temps pluvieux. Du côté de la ferme Éthier de Saint-Étienne-des-Grès, la saison de patinage devrait ouvrir le 26 décembre «si la météo le permet».

Patinoires

Après l'ouverture d'une dizaine de patinoires de la Ville de Trois-Rivières cette semaine, les employés municipaux ont profité de la journée de mardi pour fermer les patinoires qui étaient ouvertes. La Ville attendra la fin des précipitations pour redémarrer les équipements et refaire les glaces pour les usagers.

«Pour accélérer le démarrage, les gens devraient éviter d'aller marcher sur les patinoires en plein gel. Ça peut retarder d'une à deux journées l'ouverture des glaces, car c'est comme de laisser une trace sur du ciment frais, et ça demande encore plus de travail pour les préposés», explique la coordonnatrice aux communications de la Ville, Chantale Carignan, qui prévoit que si la population collabore, les patinoires devraient pouvoir rouvrir samedi ou dimanche.

Surveillance

Par ailleurs, les employés municipaux de Trois-Rivières et les entrepreneurs en déneigement demeureront à l'affût même durant la veille et la journée de Noël pour prévenir les accumulations d'eau dans les tunnels, sous les ponts, dans les bas de côtes et près des entrées charretières. Les prévisions météo permettent à la Ville de croire qu'il pourrait y avoir une interdiction de se stationner dans la rue la nuit. Les citoyens sont donc invités à vérifier si l'autorisation est en vigueur en téléphonant après 17 h au 819 377-5308 ou en visitant le stationnementdenuit.ca.

Du côté de la Sécurité civile, on demeure également en constante surveillance des niveaux des cours d'eau et du personnel demeure disponible pour venir en aide aux municipalités si des débordements devaient survenir.

«Les prévisions qu'on nous donne en ce moment pourraient amener des problématiques. Il y a quand même une certaine quantité de pluie qui sera absorbée par la neige, et plusieurs rivières sont actuellement à un niveau très bas. Mais il faut demeurer vigilant, spécialement s'il devait se créer des embâcles à certains endroits. Nos équipes sont donc prêtes à venir supporter les municipalités si le besoin se faisait sentir», confirme Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer