Marché difficile pour le sapin de Noël québécois

Le sapin de Noël est une tradition bien... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Le sapin de Noël est une tradition bien ancrée au Québec: 83% des gens en font un.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Québec

Depuis quatre ans, le marché des sapins de Noël du Québec connaît des difficultés, notamment en ce qui a trait à ses exportations aux États-Unis.

La demande en Nouvelle-Angleterre pour les produits québécois a notamment dégringolé de près de 50 pour cent.

De 450 producteurs de sapins de Noël vers la fin des années 1990, le Québec n'en compte plus que 280.

Selon l'Association des producteurs d'arbres de Noël du Québec, la province produit environ 1,2 million d'arbres naturels par année, dont 800 000 sont exportés en bateau ou à bord de camions réfrigérés, presque totalement aux États-Unis.

Depuis quatre ans, le marché américain est moins accessible en raison d'une surproduction locale de sapins de Noël, particulièrement en Caroline du Nord.

La compétition est aussi très forte entre les producteurs québécois et ceux des provinces maritimes.

Avec la collaboration du Soleil

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer