Unis pour aider Amélie

Le conseiller municipal Serge Aubry et Amélie Goulet qui... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le conseiller municipal Serge Aubry et Amélie Goulet qui mène un courageux combat contre la leucémie depuis le mois de mars.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Un véritable élan de solidarité s'est créé à Shawinigan à la suite d'une initiative du conseiller municipal Serge Aubry, afin de venir en aide à une jeune femme atteinte de la leucémie. La jeune Shawiniganaise de 20 ans a été reçue comme une reine, mercredi dernier au Broadway Pub, où de nombreuses personnes ont participé à une collecte de fonds pour lui permettre de se concentrer sur ses traitements.

Amélie Goulet, 20 ans, a appris il y a quelques mois qu'elle était atteinte de la leucémie. D'abord hospitalisée pour une maladie du système immunitaire, la jeune femme a rapidement reçu le diagnostic de leucémie qui l'a plongée dans une série de traitements qu'elle poursuit encore aujourd'hui.

Résultat: il devient très difficile pour elle de pouvoir travailler et subvenir à ses besoins. Le corps et l'énergie ne suivent tout simplement pas. La jeune femme poursuit tout de même ses études en production laitière à Nicolet, dans l'espoir de pouvoir un jour avoir sa ferme laitière, le rêve qu'elle caresse depuis longtemps.

C'est à la Place Biermans de Shawinigan que Serge Aubry a fait la connaissance de la jeune femme. «Elle est venue s'inscrire pour jouer aux quilles un soir et s'est retrouvée dans mon équipe. Nous avons sympathisé et elle m'a raconté son histoire. Elle s'était inscrite dans la ligue parce qu'elle cherchait à rencontrer du monde et se changer les idées entre deux traitements», se souvient Serge Aubry.

Le conseiller municipal, déjà habitué de faire du bénévolat depuis 25 ans auprès de la Société canadienne du cancer ou celle de la sclérose en plaques notamment, a été très touché par l'histoire de la jeune femme. «Je la trouvais très courageuse. Elle ne demandait rien et ne se plaignait jamais. Elle voit l'avenir avec beaucoup d'optimisme. Quand elle a commencé à perdre ses cheveux, j'ai lancé une première collecte. Je connais beaucoup de monde, alors j'ai fait le tour des différents conseils d'administration où je siège, mon équipe de hockey, les gens aux quilles... En peu de temps, j'ai pu amasser assez d'argent pour qu'elle puisse se payer une perruque», explique M. Aubry.

Ce dernier a poussé plus loin son initiative afin de permettre à Amélie de se concentrer sur ses études et ses traitements sans avoir à se soucier de l'argent. Une soirée «Serveur d'un soir» a donc été organisée mercredi soir au Broadway Pub, où 5600 $ ont pu être amassés. Plusieurs groupes communautaires, dont l'Âge d'or et les Chevaliers de Colomb 1209 de Grand-Mère ont contribué. Des personnalités de la région de Shawinigan ont répondu à l'invitation de Serge Aubry, et même la chanteuse Nathalie Simard est venue chanter pour la jeune femme.

«J'étais vraiment contente, et j'ai reçu plusieurs petits cadeaux aussi. Ça enlève un poids et ça va me permettre de me concentrer sur mes traitements, de juste mettre mes énergies là-dessus», évoque Amélie Goulet, qui confirme être sur une pente ascendante, bien que sa série de traitements ne soit pas encore terminée. «Je ne sais pas encore j'en aurai pour combien de temps à subir des traitements. Ce seront les résultats des tests sanguins qui vont le dire. Mais moi je rêve toujours de pouvoir avoir ma ferme. C'est un métier très demandant mais je garde espoir que je vais y arriver», soutient-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer