• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Québec confirme l'aide de 140 000 $ pour le transport entre la Haute-Mauricie et Trois-Rivières 

Québec confirme l'aide de 140 000 $ pour le transport entre la Haute-Mauricie et Trois-Rivières

Le ministre responsable de la région de la... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard, était avec le ministre des Transports, Robert Poëti hier lors de l'annonce de l'aide financière qui garantit le maintien du service de transport par autobus entre La Tuque et Trois-Rivières.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a confirmé jeudi à Trois-Rivières l'aide financière de 140 000 $ accordée à la Ville de La Tuque pour financer le nouveau service de transport interurbain entre la Haute-Mauricie et Trois-Rivières. Tel qu'annoncé jeudi matin par Le Nouvelliste, le nouveau service mis sur pied par la Corporation de transport collectif Autono-Bus comblera le vide laissé par l'abandon du trajet par Orléans Express.

Québec a de plus annoncé des subventions de 100 000 $ pour la MRC de Chaudière-Appalaches ainsi que de 530 000 $ en Gaspésie. En tout, le ministère des Transports investit, selon le terme choisi par le ministre Poëti, 770 000 $ pour permettre la mise en place de solutions régionales pour pallier l'abandon le 18 janvier prochain de trajets par Orléans Express.

«Les solutions sont issues du milieu», soutient le ministre Poëti qui affirme que ce programme n'est pas un projet-pilote. «Le transport interurbain par autobus est un élément essentiel à la mobilité des personnes et à l'accessibilité à des activités et des services divers dont la santé et l'éducation.»

Robert Poëti estime de plus que le transport en autobus est particulièrement important dans les régions, où il permet de contrer l'isolement. L'aide financière permet de plus «d'assurer les services dans les régions» à partir de janvier prochain.

«Les solutions sont différentes d'un milieu à l'autre et sauront répondre aux besoins.»

Tous les députés libéraux de la Mauricie étaient présents hier lors de l'annonce du ministre des Transports. Le ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard, affirme que le service de transport interurbain est très important dans cette région où les distances entre les villes sont grandes.

«L'abandon du transport interurbain soulève des enjeux importants, notamment le développement du territoire, l'inclusion sociale, l'accessibilité au service de santé et à l'éducation», croit Jean-Denis Girard. «La clientèle du CSSS du Haut-Saint-Maurice utilise souvent ce mode de transport. Pour elle, ce n'est pas seulement l'accès au transport, c'est l'accès à la santé et à la guérison.»

La Corporation de transport collectif Autono-Bus a mandaté l'entreprise Autobus Chevrette pour effectuer quatre fois par semaine la liaison entre La Tuque et Trois-Rivières. Bien qu'il reste encore beaucoup de détails à peaufiner, l'autobus, dont la taille pourrait varier selon les besoins, fera des arrêts à Grand-Mère et à Shawinigan.

D'autres arrêts, dont un à Saint-Roch-de-Mékinac, pourraient éventuellement s'ajouter. Le prix du billet serait d'environ 25 $, alors que le prix du billet d'Orléan Express pour le même trajet est de 42,89 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer