Les précipitations se poursuivent en Mauricie

Au moins une soixantaine d'accidents ou sorties de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Au moins une soixantaine d'accidents ou sorties de route, comme celle-ci sur l'autoroute 40, se sont produits jeudi dans la région.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La première véritable tempête de neige de la saison à toucher le Québec mercredi a compliqué les déplacements sur les routes, si bien qu'une soixantaine d'accidents ont été enregistrés en Mauricie-Centre-du-Québec. Environnement Canada prévoit de plus un cocktail de précipitations jeudi alors que de la neige, de la pluie, de la pluie verglaçante et du grésil sont possiblement attendus.

Le sud du Québec a connu mercredi sa... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le sud du Québec a connu mercredi sa première tempête de la saison.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

D'ailleurs, en raison des conditions climatiques, les écoles, les centres d'éducation des adultes, les centres de formation professionnelle et les services de garde de la Commission scolaire de l'Énergie, secteur de La Tuque seulement sont fermés jeudi.

À Trois-Rivières, une trentaine d'accidents ont été répertoriés mercredi par la Sécurité publique. La Sûreté du Québec dressait le même constat alors qu'au moins une trentaine de sorties de route ou d'accidents ont été dénombrés. Aucune route n'a toutefois été fermée et aucune personne n'a été blessée gravement à la suite de ces accidents.

La Mauricie et le Centre-du-Québec ont reçu mercredi au cours de la journée et de la soirée une vingtaine de centimètres de neige ou de grésil. De plus, des rafales de vent de 30 à 50 km/h, et même70 km/h près du fleuve, ont été enregistrées.

Selon Environnement Canada, les précipitations devaient se transformer en pluie ou en pluie verglaçante, cette nuit ou tôt jeudi matin. On estime qu'un centimètre de neige et un millimètre de pluie pourraient toucher la région. Aucune accumulation ne devrait donc être enregistrée, soutient Brigitte Bourque, météorologue à Environnement Canada.

Quelque peu surprise par l'ampleur de la tempête, la Ville de Trois-Rivières a déployé mercredi plusieurs équipes sur les routes. Près de 120 véhicules de toutes sortes ont été requis pour déneiger les boulevards, rues et trottoirs.

«La grosse machine est en branle», a noté mercredi après-midi Yvan Toutant, porte-parole à la Ville de Trois-Rivières.

À Shawinigan, une soixantaine de travailleurs ont dégagé les routes principales et secondaires. «Nous voulons que toutes les rues soient dégagées pour jeudi matin», a affirmé en fin de journée François St-Onge, responsable des communications à la Ville de Shawinigan, en ajoutant que les opérations de ramassage de la neige auront lieu au cours des prochains jours.

Rappelons que les automobilistes ont jusqu'au 15 décembre pour munir leur véhicule de pneus d'hiver. Heureusement, la grande majorité des voitures semblent déjà prêtes. Selon les garagistes contactés mercredi, le réveil s'est fait lors de la première chute significative de neige, en novembre.

Les équipes d'Hydro-Québec étaient au travail mercredi soir, car la neige et le vent ont entraîné des pannes dans la région. Vers 20 h, huit pannes privaient d'électricité 3133 clients, surtout à Trois-Rivières. Hydro-Québec expliquait que les branches d'arbres enneigées peuvent toucher les fils électriques et ainsi entraîner des interruptions. Vers 21 h, la majorité des pannes étaient réparées.

En terminant, le Centre Nicolet de la Commission scolaire la Riveraine était fermé pour la soirée mercredi en raison des mauvaises conditions routières.

Avec la collaboration de Paule Vermot-Desroches

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer