Le navire échoué à Batiscan est renfloué

Le navire qui s'est échoué lundi a été... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le navire qui s'est échoué lundi a été renfloué au cours de la nuit.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Batiscan) Le Sundaisy E, ce navire italien qui s'était échoué à la hauteur de Batiscan lundi, a été renfloué au cours de la nuit de lundi à mardi. Il sera amarré au port de Trois-Rivières le temps que les inspecteurs de Transport Canada puissent terminer leur travail.

Durant la nuit, le bateau a été renfloué grâce à la marée haute. «Ça s'est fait de façon naturelle, à la faveur de la marée haute», confirme Pierre Vallée, président de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent. Le bateau a ensuite été mis à l'ancrage au large de Batiscan, puis s'est dirigé vers Trois-Rivières. «Il a été accompagné par deux remorqueurs mais leur intervention n'a pas été nécessaire. Le bateau a pu se déplacer seul jusqu'au port», confirme John Cottreau, du Bureau de la sécurité dans les transports.

Des inspecteurs ont procédé à l'inspection du navire et une enquête a été ouverte pour tenter de comprendre ce qui a pu causer l'arrêt des moteurs du bateau.

Le navire qui transporte du ciment et qui était en direction du port d'Hamilton a en effet dévié, lundi, de la voie navigable du Saint-Laurent après ce qui pourrait être un problème mécanique.

«C'est difficile pour le moment de se prononcer sur les causes de l'incident. Nous allons laisser les inspecteurs faire leur travail. Ce qui est certain, c'est qu'il y a eu une perte de propulsion», confirme Pierre Vallée, qui ajoute que le pilote aux commandes ainsi que l'équipe de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent collaboreront avec le BST pour l'enquête.

Du côté du Bureau de la sécurité dans les transports, on dit ne pas savoir combien de temps il faudra pour compléter l'inspection du bateau, avant que celui-ci ne soit autorisé à reprendre la route vers Hamilton. Le BST étudiera d'ailleurs avec précaution les résultats de l'inspection pour s'assurer que le navire soit apte à poursuivre sa route sans incident.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer