Fonds d'aide des bingos: près de 120 000 $ distribués

Le Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières a... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières a distribué près de 120 000 $ à 39 organismes communautaires hier. On retrouve sur la photo Michel Veillette, président du Regroupement des bingos de Trois-Rivières, le maire Yves Lévesque, Micheline Gauthier, d'Autonomie Jeunesse, Jacques Carrier, du Centre social et récréatif Saint-Sacrement, Normand St-Louis, président du Fonds d'aide des bingos, et Denis Vigneault, du Mouvement des personnes d'abord.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières a distribué près de 120 000 $ à 39 organismes communautaires lundi, dans une de ses deux remises de fonds annuelles. Bien qu'apprécié par ceux qui l'ont partagé, ce montant ne représente même pas la moitié des demandes soumises au comité qui administre le fonds.

«On a reçu pour 250 000 $ de demandes. Les besoins évoluent et sont de plus en plus grands. On s'en aperçoit parce que de plus en plus d'organismes font des demandes», précise le président du Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières, Normand St-Louis. Dans un contexte de compressions dans le financement public, des initiatives comme la remise d'une partie des profits des activités du bingo sont bienvenues.

Les organismes communautaires reconnus par la Ville de Trois-Rivières peuvent formuler une demande d'aide pour un projet en particulier. Le comité qui gère le fonds les évalue selon des critères comme la pertinence du projet, son originalité et son lien direct avec la clientèle ciblée. Les organismes dédiés à la jeunesse ou aux enjeux de santé physique et mentale sont particulièrement représentés dans la liste de ceux qui reçoivent des contributions.

Par exemple, les associations de la fibromyalgie, de la paralysie cérébrale, des handicapés adultes et des personnes malentendantes ont reçu des subventions pour divers projets dont l'offre de cours d'activité physique, l'organisation d'un spectacle-bénéfice ou un service d'accompagnement à domicile.

D'autres exemples? Autonomie Jeunesse utilisera l'argent pour organiser une fête de Noël pour les jeunes de milieux défavorisés avec peu ou pas de soutien familial ou social, le Regroupement des aidants naturels de la Mauricie investira dans son matériel de formation et d'information et le Comité des citoyens Notre-Dame-de-la-Paix offrira des petits-déjeuners aux jeunes du quartier.

Le bingo en bonne santé

«Le bingo à Trois-Rivières va très bien. Selon la Régie des alcools, des courses et des jeux, nous sommes dans les cinq bingos les mieux gérés au Québec», indique le président du Regroupement des bingos de Trois-Rivières Michel Veillette, avant d'ajouter qu'à ce jour, en 2014, la salle du boulevard du Saint-Maurice a accueilli plus de 125 000 joueurs, et que le total des gains tourne autour des 4 396 000 $.

«On a eu trois gagnants de 100 000 $ et plus cette année, dont une jeune fille de 18 ans qui a gagné 108 000 $. Ça nous a aidés énormément parce qu'il y a beaucoup de jeunes qui viennent jouer depuis ce temps-là. On cherchait une méthode pour renouveler notre clientèle, parce que c'est sûr que la clientèle est plus vieillissante, mais cette année nous avons une soixantaine de jeunes qui viennent jouer toutes les fins de semaine. Le nombre de joueurs a augmenté», précise M. Veillette.

Depuis sa création en 1997, le Fonds d'aide des bingos de Trois-Rivières a distribué plus de 3 925 800 $. Les organismes ont jusqu'au 15 avril pour soumettre leur projet en vue de la prochaine distribution. Les formulaires sont disponibles aux bureaux de la Direction des loisirs et des services communautaires ou au www.v3r.net.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer