Montembeault se dresse devant les Cataractes

À son premier match avec les Cataractes, Christophe... (Photo: Courtoisie)

Agrandir

À son premier match avec les Cataractes, Christophe Lalonde arborait le numéro 96. Malgré une passe, l'attaquant de 20 ans n'a pas été en mesure de mener les Shawiniganais à la victoire.

Photo: Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Blainville) Malgré un effort appréciable à Blainville, les Cataractes sont repartis les mains vides du domicile de l'Armada, dimanche soir. Samuel Montembeault a gagné sa bagarre entre les poteaux face à Marvin Cüpper, et il a guidé son équipe à une victoire de 5-3 acquise devant près de 3000 personnes au Centre d'Excellence Sports Rousseau.

L'Armada a ainsi gâché les débuts dans l'uniforme shawiniganais de Christophe Lalonde, obtenu vendredi via transaction des Wildcats de Moncton. Complétant un trio avec Anthony Beauvillier et Olivier Caouette, Lalonde a dirigé trois tirs sur le filet ennemi, dont deux violents, mais il a dû se contenter d'une mention d'aide. Le trio numéro un de l'équipe a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de -6, éclipsé totalement par les gros canons adverses.

Pourtant, les Cataractes avaient réussi un bon départ. Lorsque tu accordes seulement six tirs sur la route à une équipe aussi solide que l'Armada, tu es supposé être en business! Marvin Cüpper a toutefois cédé à trois reprises sur les 10 premiers tirs dirigés vers lui, dont deux fois en l'espace de 20 secondes au milieu de la deuxième et à partir de là, l'Armada a complètement dominé les débats même si la marque était de 3-3 après 40 minutes.

En troisième, c'est l'excellent Nikita Jevpalovs qui a départagé les deux clubs avec un superbe tir sur réception. Les visiteurs ont tout tenté en fin de match pour aller chercher le filet égalisateur, en vain. Yvan Mongo a porté la marque à 5-3 dans un filet désert avec un peu plus d'une minute de jeu à écouler au cadran, et le match s'est terminé avec une bonne empoignade qui visait sûrement à préparer le prochain match entre les deux clubs, pas plus tard que ce jeudi au Centre Gervais Auto. «J'ai aimé notre début de match, on contrôlait l'action. Mais quand la tempête s'est levée en deuxième, on n'a pas été en mesure de la gérer», reconnaissait Martin Bernard.

«On a probablement un peu trop ouvert le jeu, on a accordé plusieurs surnombres. On a resserré les choses en troisième, mais le mal était fait.»

Dylan Labbé et Anthony Beauvillier sur le jeu de puissance, et Giovanni Fiore ont inscrit les filets des Cataractes, qui terminaient une rude séquence. «Nous ne sommes pas la seule équipe dans cette situation, mais on vient de traverser un mois d'enfer. Un voyage en Abitibi, un autre dans les Maritimes, un match en pleine semaine à Baie-Comeau, une séquence de trois matchs en 48 heures, bref les gars sont vidés. Surtout qu'on a eu des blessés en cours de route et qu'on a dû surtaxer certains gars. On a besoin d'un peu de repos.»

Lalonde laisse une bonne impression

Bernard se disait par ailleurs satisfait des premiers coups de patin de Lalonde dans son nouveau maillot. «Il revient d'une blessure, on a vu qu'il aura besoin d'un peu de temps pour retrouver tout son synchronisme. Mais on a vu aussi qu'il n'hésitera pas à se promener dans la cuisine!»

Dans l'autre vestiaire, Joël Bouchard avait lui aussi bien hâte que cette semaine se termine. «On avait toute une séquence à traverser, c'est très gratifiant de la terminer par une victoire. J'ai challengé les gars en deuxième, je leur ai dit qu'il fallait en donner plus quand la rondelle ne rebondit pas de leur bord. J'ai adoré leur manière de répondre. On affrontait une bonne équipe mais on a été en contrôle pendant une bonne partie du match», analysait-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer